mardi 21 mai 2024

Texte intégral du Message Royal adressé à l’occasion de la remise à Kigali du Prix de l’Excellence de la CAF

-

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un Message à l’occasion de la remise du Prix de l’Excellence de la Confédération Africaine de Football (CAF) pour l’année 2022 « CAF President’s Outstanding Achievement Award-2022 » décerné au Souverain, mardi à Kigali, au Rwanda.
Voici le texte intégral du Message Royal, dont lecture a été donnée par le ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, M. Chakib Benmoussa.
« Louange à Dieu, Prière et Salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.
Mon Cher Frère Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda,
Monsieur le Président de la Fédération Internationale de Football Association,
Monsieur le Président de la Confédération Africaine de Football,
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Je voudrais, tout d’abord, vous dire Ma satisfaction de recevoir ce Prix de l’Excellence de la Confédération Africaine de Football, pour l’année 2022. C’est avec plaisir que Je L’accepte.
Je tiens à saluer la présence de Monsieur Gianni INFANTINO, Président de la Fédération Internationale de Football Association et rendre hommage à son engagement vigoureux pour le football africain.
Je voudrais, également, remercier le Président de la Confédération Africaine de Football, Monsieur Patrice MOTSEPE, pour son leadership et son action pour le rayonnement du football africain et la résurgence de la crédibilité de ses instances.
Je partage avec Mon Frère, le Président Paul KAGAME –qui est également distingué aujourd’hui par la Confédération Africaine de Football– une confiance inébranlable en Notre continent africain, en ses jeunes et en ses capacités. Nous y travaillons, sans jamais nous contenter de nos vœux, ni nous reposer sur nos acquis.
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Je reste fidèle à la conviction que J’ai exprimée dans Mon Discours à l’occasion du 29ème Sommet de l’Union Africaine, en 2017 : « l’avenir de l’Afrique passe par sa jeunesse » et seule « une politique volontariste orientée vers la jeunesse canalisera l’énergie pour le développement ».
Aussi, le prix qui M’est décerné aujourd’hui est-il, d’abord et avant tout, un hommage au génie de l’Afrique et de sa Jeunesse éclatante. Il représente, à Mes yeux, une reconnaissance des choix que J’ai faits Miens, pour mettre en place les conditions propices à son expression et sa promotion. Car, au-delà du sport, le football est le fruit d’une construction sur la durée.
Dans mon pays –le Royaume du Maroc, J’ai tenu à faire du football un levier de réussite et de développement humain durable. En plus d’être une passion et l’expression d’un talent créatif, le football est une vision d’avenir, un engagement de longue haleine, une gouvernance efficiente et transparente, et un investissement dans les infrastructures autant que dans le capital humain.
En faisant honneur à l’Afrique lors de la dernière Coupe du Monde au Qatar, le football marocain a aussi fait honneur à ces valeurs de persévérance, d’abnégation et de dépassement de soi. Nous œuvrons pour les enraciner en ralliant le sport à l’éducation, de sorte à élargir la pratique du football notamment, à faire éclore les potentiels et accompagner les talents détectés par des formations adaptées.
Au-delà du verbe, le Royaume du Maroc a, à maintes reprises, prouvé par les actes que ses moyens, ses infrastructures et son expérience, notamment dans le football, sont à la disposition de tous les pays africains frères désireux, eux aussi, de faire de la jeunesse un levier d’espoir et de croissance.
Car, l’ambition que J’ai pour Mon pays, est consubstantielle à l’ambition que J’ai pour le Continent Africain.
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Dans cet esprit, J’annonce devant votre assemblée, que le Royaume du Maroc a décidé, avec l’Espagne et le Portugal, de présenter une candidature conjointe pour abriter la Coupe du Monde 2030.
Sans précédent dans l’histoire du football, cette candidature commune sera celle de la jonction : entre l’Afrique et l’Europe, entre le nord et le sud de la Méditerranée, et entre les mondes africain, arabe et euro-méditerranéen. Elle sera, aussi, une candidature de rassemblement autour du meilleur de part et d’autre, et la démonstration d’une alliance de génie, de créativité, d’expérience et de moyens.
Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ».

- Advertisment -