vendredi 14 juin 2024

Le Nigeria présente un risque très élevé de transmission de la fièvre de Lassa (autorités sanitaires)

-

Les autorités sanitaires nigérianes ont indiqué lundi que le pays présentait un risque très élevé de transmission accrue de la fièvre de Lassa.

Le Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC) a annoncé dans un communiqué avoir activé un centre national multisectoriel d’opérations d’urgence pour la fièvre de Lassa de niveau 2 afin de renforcer et de coordonner les activités de réponse actuelles dans le pays, à la suite d’une évaluation des risques réalisée par les parties prenantes et les experts le 20 janvier.

L’évaluation des risques a identifié « une tendance à la hausse sans précédent du nombre de cas confirmés signalés par rapport aux années précédentes, une augmentation du nombre d’Etats signalant des cas par rapport aux années précédentes et un risque accru d’infections et de décès du personnel de santé dus à la fièvre de Lassa », a indiqué le NCDC.

A la date du 22 janvier, le Nigeria avait enregistré 244 nouveaux cas confirmés de fièvre de Lassa, avec un total de 37 décès et un taux de létalité de 15,1%, a rapporté le NCDC.

Le bilan de la fièvre de Lassa au Nigeria a atteint au moins 189 décès sur 1.067 cas confirmés dans 27 Etats du pays à la fin de 2022, alors que le gouvernement a intensifié ses mesures pour réduire les infections.

- Advertisment -