vendredi 14 juin 2024

Face à un avenir incertain aux Etats-Unis, le PDG de TikTok accepte de témoigner devant le Congrès

-

 Le PDG de TikTok, Shou Zi Chew, a accepté de témoigner devant un comité du Congrès américain en mars prochain, au moment où plusieurs députés tentent d’interdire l’utilisation de l’application chinoise aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité. Shou Zi Chew va comparaître devant le Comité de l’énergie et du commerce le 23 mars, a déclaré un porte-parole du comité, ajoutant que le patron de TikTok a accepté de témoigner volontairement et sera le seul témoin à l’audience.

L’audition donnera aux législateurs, en particulier aux républicains qui ont récemment obtenu une faible majorité à la Chambre des représentants, l’occasion d’exprimer une série de préoccupations croissantes concernant l’application. Ces craintes incluent le partage présumé des données des utilisateurs américains avec la Chine, ainsi que les risques que l’application puisse être utilisée à des fins de propagande ou de manipulation des utilisateurs américains.

« TikTok a sciemment permis au Parti communiste chinois d’accéder aux données des utilisateurs américains », a affirmé la députée républicaine Cathy McMorris Rodgers, qui préside le comité, dans un communiqué. « Les Américains méritent de savoir comment ces actions affectent leur vie privée et la sécurité de leurs données, ainsi que les mesures prises par TikTok pour protéger nos enfants contre les dommages en ligne et hors ligne », a-t-elle ajouté.

Avec d’autres élus républicains, Mme Rodgers a demandé plus d’informations à TikTok sur son impact sur les jeunes sur fond d’inquiétudes concernant le contenu préjudiciable et l’exploitation sexuelle potentielle des mineurs sur la plateforme. M. Chew a récemment déclaré que TikTok devrait investir davantage dans la protection des jeunes.

TikTok, propriété de ByteDance Ltd., basée à Pékin, a indiqué qu’il ne permettrait jamais l’ingérence du gouvernement chinois. L’application chinoise de partage de vidéos compte plus de 100 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis.

Plusieurs députés américains ont soumis une proposition de loi visant à interdire l’utilisation de TikTok aux Etats-Unis.

L’application chinoise a été récemment bannie des appareils électroniques gérés par la Chambre des représentants des États-Unis, indique une note interne envoyée au personnel de la chambre basse du Congrès. Les utilisateurs, qui ont installé TikTok sur n’importe quel appareil de la Chambre des représentants, seront invités à supprimer l’application, souligne le document.

TikTok représente un « danger pour les utilisateurs en raison d’un certain nombre de risques de sécurité », affirme la note. Plus d’une douzaine d’États ont mis en place ces dernières semaines leurs propres interdictions contre TikTok sur les appareils gouvernementaux.

De son côté, le directeur du FBI, Christopher Wray, a exprimé son inquiétude concernant les risques que présente l’application chinoise pour la sécurité du pays. « Nous avons des préoccupations en matière de sécurité nationale concernant TikTok, » a souligné Wray devant le Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants.

Wray a indiqué que le gouvernement chinois pourrait utiliser l’application pour contrôler les données ou les logiciels de millions d’utilisateurs, mettant en garde contre l’algorithme de recommandation de la plateforme, qui détermine les vidéos que les utilisateurs verront ensuite. « En vertu de la loi chinoise, les entreprises chinoises sont tenues essentiellement de faire tout ce que le gouvernement chinois veut qu’elles fassent en termes de partage d’informations », a affirmé le directeur du FBI.

- Advertisment -