samedi 22 juin 2024

Maroc/Guatemala : des relations parlementaires fondées sur le respect et la concertation

-

La dynamique qui caractérise les relations entre les parlements du Maroc et du Guatemala fondées sur le respect, la concertation et la coopération, à l’image du partenariat entre les deux pays amis, ont été au centre des entretiens qu’a eus le représentant permanent de la Chambre des Conseillers auprès du parlement centraméricain, Ahmed Lakhrif, avec le vice-président du Congrès guatémaltèque, Armando Melgar, en présence du membre du Bureau exécutif, Marvin Alvarado.

Les deux parties se sont félicitées lors de cette rencontre, à laquelle a pris part l’ambassadeur du Maroc à Guatemala, Tarik Louajri, de la dynamique distinguée qui caractérise les relations entre les deux institutions législatives, et qui ont toujours été fondées sur le respect, la concertation et la coopération, des relations marquées récemment par l’ouverture d’un consulat général de la République du Guatemala dans la ville marocaine de Dakhla, a indiqué un communiqué de la Chambre des conseillers.

M. Lakhrif, cité par le communiqué, a souligné l’importance du rôle des parlements des deux pays dans le renforcement du partenariat entre le Maroc et le Guatemala et pour hisser les relations bilatérales au niveau d’un partenariat exemplaire aux plans politique et économique.

Il a souligné par la même occasion la ferme détermination et la disponibilité permanente de la présidence et des différentes composantes de la Chambre des conseillers à mettre en œuvre le contenu du plan d’action décidé lors de la rencontre du président de la Chambre des Conseillers, Enaam Mayara avec la présidente du Congrès guatémaltèque, Shirley Joanna Rivera, à l’occasion d’une visite du responsable marocain en République du Guatemala en février dernier, et qui concerne notamment l’échange d’expériences et des meilleures pratiques dans des domaines comme l’immigration, le changement climatique, les énergies renouvelables, l’agriculture et les politiques de l’eau.

Le rencontre, ajoute le communiqué, a été aussi une occasion pour M. Lakhrif de réitérer sa gratitude pour la position ferme du Guatemala concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume et son soutien au plan d’autonomie sous souveraineté marocaine, comme unique solution au conflit régional sur le Sahara marocain, une position illustrée par la décision historique d’ouvrir un consulat guatémaltèque dans la ville de Dakhla, ainsi que par l’adhésion du Guatemala au Groupe des amis du Maroc au sein du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Pour sa part, M. Melgar a souligné le niveau excellent de coopération fructueuse entre les deux pays, notamment dans les foras internationaux, saluant l’importance que le Maroc attache au renforcement de ses relations avec les pays d’Amérique centrale, notamment avec la République du Guatemala.

Il a affirmé que le renforcement les relations avec la Chambre des conseillers consolidera ce parcours distingué, faisant savoir que la prochaine visite au Maroc de la présidente du Congrès guatémaltèque, sur invitation du président de la Chambre des conseillers, sera une opportunité pour mettre en œuvre le plan d’action commun.

Concernant la cause nationale, le responsable parlementaire guatémaltèque a souligné que toutes les mesures prises par le gouvernement pour soutenir l’unité et la souveraineté du Royaume du Maroc, dont la dernière en date a été l’ouverture d’un consulat général à Dakhla, ont été approuvées par le Congrès, vu la considération et l’estime dont jouit le Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI auprès des forces constituant le Parlement de la République du Guatemala, en plus de la ferme croyance en la justesse de la position marocaine à l’égard du différend artificiel autour du Sahara marocain.

Au cours de la réunion, Marvin Alvarado a annoncé qu’il présidera personnellement le Groupe d’Amitié Guatemala-Maroc, « étant conscient du grand rôle joué par les Groupes d’Amitié en tant que mécanisme institutionnel pour renforcer la coopération et bénéficier des expériences pionnières du Royaume dans de nombreux domaines et secteurs stratégiques ».

- Advertisment -