dimanche 29 janvier 2023

Maroc-USA: Washington salue le leadership de SM le roi dans le soutien de la paix

-

Les relations maroco-américaines sont fondées sur des bases solides, dans lesquelles se croisent les dimensions historiques, politiques et économiques, à même d’anticiper leur avenir et d’élargir leurs perspectives.

Le Maroc fut le premier pays à reconnaître en 1977 l’indépendance des États-Unis d’Amérique

Depuis la reconnaissance par le Maroc de l’indépendance des Etats-Unis en 1977, sous le règne du Sultan Sidi Mohammed ben Abdellah (1757-1790) jusqu’à aujourd’hui, les relations maroco-américaines ne cessent de se développer et de s’affermir.
Il y a 80 ans, deux événements ont marqué  l’histoire des relations bilatérales, à savoir le débarquement américain au Maroc lors de l’opération Torch (Novembre 1942) et la Conférence d’Anfa (janvier 1943).
Force est de rappeler l’appui des Etats-Unis au mouvement national marocain pendant la période coloniale et la  main forte prêtée au Royaume durant la guerre froide, alors qu’il était dans une période transitoire, entre l’Indépendance et l’édification de l’Etat-Nation..
La reconnaissance par les Etats-Unis d’Amérique de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara marque une avancée historique supplémentaire dans les relations maroco-américaines.
Le plan d’autonomie marocain est considéré par l’administration américaine, membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, comme étant une proposition sérieuse, crédible et réaliste et la seule base pour une solution juste et pérenne afin d’assurer la paix et la prospérité.
C’est cette même position qui vient d’être réitérée, ce mercredi 25 janvier 2023, par la secrétaire d’Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales, Michele Sison.
Lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Mme Sison a réitéré le soutien des Etats-Unis au plan marocain d’autonomie comme solution sérieuse, crédible et réaliste au différend autour du Sahara.
Il a dans ce sens, souligné que « la priorité des États-Unis est de soutenir un processus crédible menant à une solution digne et durable au conflit du Sahara, qui bénéficie du soutien de la communauté internationale ». Elle a également  insisté sur le soutien continu des États-Unis à Staffan de Mistura dans son rôle d’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.
Par ailleurs, le rétablissement des relations entre le Maroc et Israël, avec comme corollaire la prise de position du Royaume dans la solution de deux Etats, réconforte le Maroc dans son rôle de médiateur, ce qui pourrait faire évoluer les dossiers du Sahara marocain et palestinien dans une perspective de paix durable.
Sur ce plan,  SM le Roi, président du Comité Al-Qods, joue un rôle primordial dans le soutien au peuple palestinien et pour faire avancer la solution à deux Etats et la paix au Proche-Orient.
Ainsi, Mme Sison a déclaré, mercredi à Rabat, que les USA apprécient « grandement le rôle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le soutien à la paix et à la sécurité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et dans le monde entier ».
La responsable américaine a, par ailleurs, salué les contributions du Maroc aux missions de maintien de la paix de l’ONU dans le monde, notamment la MONUSCO et la MINUSCA, les déploiements en cours en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.
Mme Sison a, en outre, présenté ses sincères condoléances aux familles des Casques bleus marocains qui ont fait “le sacrifice ultime” au cours de ces missions.
Sur ce registre, il est à rappeler que, le Royaume s’est engagé depuis son indépendance à répondre favorablement aux appels de la communauté internationale en vue de prévenir les conflits ou de restaurer la paix et la sécurité à travers le monde.
La participation du Maroc est régulièrement plébiscitée au niveau de la communauté internationale, et surtout au sein des Nations Unies, l’organisation chargée de maintenir la paix et la sécurité internationales.

- Advertisment -