dimanche 23 juin 2024

Sommet Etats-Unis-Afrique : une task force pour assurer le suivi de la déclaration conjointe sur la sécurité alimentaire (Macky Sall)

-

 Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a révélé, mercredi, avoir mis en place, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine (UA), une task force restreinte sur les objectifs à court terme d’autosuffisance alimentaire et de résilience, laquelle sera ensuite élargie en vue d’assurer le suivi des engagements à moyen et long terme.

Macky Sall, qui présidait l’ouverture à Diamniadio, près de Dakar, de la deuxième édition du sommet de Dakar sur la souveraineté alimentaire, a expliqué la mise en place de ce mécanisme par le souci d’assurer le suivi de la déclaration conjointe sur la sécurité alimentaire issue du Sommet Etats-Unis-Afrique de décembre dernier.

A travers cette déclaration, il s’agit à court terme de répondre aux besoins immédiats d’importation d’engrais et de produits alimentaires aux conditions normales de marché sans inflation.

A moyen et long terme, la déclaration engage à travailler ensemble et de concert avec d’autres partenaires en vue d’améliorer de façon durable l’investissement dans le secteur agricole pour assurer la souveraineté alimentaire de notre continent’’, a dit le chef de l’Etat sénégalais.

S’adressant aux partenaires de « façon générale », le président Macky Sall estime qu’il est « important que les différentes initiatives en direction de l’Afrique soient mieux coordonnées au plan continental pour qu’elles soient en harmonie avec les quatre piliers du Programme détaillé pour le développement de l’Agriculture en Afrique ».

Il a listé les priorités pour le continent, évoquant à cet égard une « plus grande valorisation de la recherche, l’amélioration de la mécanisation agricole et la maîtrise de l’eau, et l’intensification de l’utilisation de méthodes et technologies appropriées, y compris la transformation locale des produits ».

Il s’agit également, parmi les engagements pris par les dirigeants africains, d’élargir les superficies exploitées et d’assurer une gestion durable des terres, d’améliorer l’accès des produits aux marchés, en renforçant les infrastructures de désenclavement et d’interconnexion transfrontalière, ainsi que les équipements de stockage, de conservation et de transformation locale.

La déclaration engage également les dirigeants africains à ‘’soutenir les petits exploitants, notamment les femmes et les jeunes par un encadrement et un financement adaptés à leurs besoins », a dit Macky Sall.

Par ailleurs, concernant la transformation durable des systèmes agricoles, le chef de l’Etat a rappelé que “la réforme foncière revêt une sensibilité particulière qui nécessite de concilier les besoins légitimes de l’agriculture familiale et ceux indispensables de l’agro business pour la production à grande échelle ».

A ce sujet, une attention particulière devrait être accordée à l’accès au foncier pour les femmes et les jeunes, a estimé Macky Sall.

Prévu pour trois jours, le sommet de Dakar sur la souveraineté alimentaire est organisé par la Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec le Sénégal.

Il vise à permettre aux pays participants de défendre leurs stratégies de souveraineté alimentaire devant les bailleurs de fonds, afin d’obtenir des financements conséquents.

La cérémonie d’ouverture de cette deuxième édition du Sommet Dakar a été présidée par le Chef de l’Etat Sénégalais, en présence du Président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina et du président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat, de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement et d’organismes internationaux et d’experts du secteur privé.

Les présidents malgaches (Andry Rajolina) équato-guinéen (Téodoro Obian Nguema), kenya (Wiliam Ruto), irlandais (Maichaels D. Higgins), bissau guinéen (Umaro Sissoco Embalo), togolais (Faure Gnagssinbé), mauritanien (Mohamed Ghazouani) et nigérian (Mouhamed Buhari), entre autres prennent part à la rencontre co-organisée avec la Banque Africaine de Développement.

Le Maroc est représenté à cet évènement par une forte délégation conduite par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et comprenant le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Saddiki, le président-directeur général du Groupe OCP , Mustapha Terrab, le Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) Chakib Alj, le Directeur général du Fonds « Ithmar Capital », Obaid Amrane et l’Ambassadeur de SM le Roi au Sénégal, Hassan Naciri.

- Advertisment -