lundi 30 janvier 2023

Revue de presse quotidienne de ce mercredi 25 janvier 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 25 janvier 2023:

Les Inspirations Éco
C’est un Ramadan particulier que nous nous apprêtons à passer. Avec un pouvoir d’achat frappé de plein fouet par un mouvement inflationniste sans précédent, la surconsommation habituelle durant le mois sacré risque d’être fortement compromise. Les prix des denrées alimentaires de première nécessité ne cessent d’enregistrer des hausses importantes. Une tendance qui devrait se poursuivre notamment pour certains produits alimentaires au vu de la demande galopante constatée durant cette période. Concernant la production de lait, les professionnels du secteur envisagent la poursuite de la tendance baissière, laquelle ne sera pas suffisante pour couvrir les besoins durant le mois de Ramadan. Après s’’être vendu à 11 dirhams le kilo sorti de ferme, le prix du poulet est actuellement compris entre 15 et 16 DH. Idem pour l’œuf qui se situe entre 1,10 et 1,15 DH. Pour le mois de Ramadan, les prix auront tendance à grimper davantage.
L’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE) et le laboratoire pharmaceutique Laprophan ont signé une convention de partenariat dans le domaine de l’efficacité énergétique et l’énergie renouvelable décentralisée, visant notamment à réaliser un système de production d’énergie photovoltaïque. Avec une production annuelle de 184.280 kWh, ce système produira en moyenne 505 kWh par jour, répondant ainsi à 80% de la demande d’énergie électrique du Centre de Distribution et de Logistique des Laboratoires Laprophan par de l’énergie solaire.

L’Economiste
Depuis son lancement en février 2020, le programme Intelaka a permis d’accorder 40.000 prêts bancaires, avec un volume de financement estimé à 8,6 milliards de DH. Cette dynamique a permis de créer pas moins de 109.098 postes d’emplois directs. Ces données ont été fournies par Nadia Fettah, ministre de l’Economie et des Finances, lors des questions orales de la Chambre des représentants du lundi dernier. Pour faciliter l’accès au financement, elle a cité les mesures prises par le gouvernement destinées à surmonter les difficultés pour un accompagnement et une orientation efficaces. C’est dans ce cadre que le gouvernement a signé une convention avec la Société nationale de garantie et de financement de l’entreprise (SNGFE) qui vise à présenter un soutien supplémentaire pour accompagner les entreprises, à travers les Centres régionaux de l’investissement (CRI). Ces structures sont responsables de la mise en œuvre de cette offre au niveau régional.
Une délégation latino-américaine d’opérateurs du secteur du tourisme effectue, depuis samedi, une visite à Fes pour s’informer du potentiel touristique de la capitale spirituelle et prospecter les opportunités d’investissement et de partenariat avec les opérateurs locaux. La visite de la délégation latino-américaine, qui comprend près de 30 personnes, dont des représentants de tour-opérateurs, agents de voyages, et hôteliers, intervient dans le cadre d’une tournée au Maroc qui comprend Fès, Rabat, Casablanca, et Marrakech. «Dans le cadre de la conquête de nouveaux marchés à fort potentiel, le Conseil régional du tourisme (CRT de Fès) s’aligne sur les objectifs de l’ONMT. A travers cette première rencontre, nous tissons les jalons d’un partenariat pérenne visant les marchés mexicain, brésilien, argentin, chilien et autres», souligne Aziz Lebbar, président du CRT.
Les ventes du ciment, baromètre phare du secteur bâtiment et travaux publics (BTP), ont diminué de 10,6% en 2022, après +14,8% en 2021, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). « Au terme de l’année 2022, les ventes de ciment ont reculé de 10,6%, après + 14,8% à fin 2021 et un retrait de 10,7% à fin 2020. Toutefois, par segment de ventes, ceux de l’infrastructure et du Béton prêt à l’emploi préservent une évolution positive, soit +5,1% et +0,3% respectivement », indique la DEPF dans sa note de conjoncture de janvier 2023. Et de préciser qu’au quatrième trimestre 2022, le ralentissement de l’activité du secteur devrait se poursuivre, en ligne avec le retrait des ventes de ciment de 17%, au lieu d’une hausse de 6,2% un an plus tôt.

Le Matin
20.000 habitats menaçant ruine ont été recensés rien qu’au niveau de trois régions, à savoir celles de Casablanca-Settat, Tanger- Tétouan-Al hoceïma et Rabat-Salé-Kénitra. Le phénomène a la peau dure et semble difficile à éradiquer, malgré un fort engagement de l’État qui a mobilisé un budget de 7 milliards de dirhams depuis 2012 pour y faire face. Intervenant à la Chambre des conseillers au nom de la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri a souligné qu’une nouvelle stratégie est mise en place pour actualiser les données et mieux cibler les habitats menaçant ruine en vue de les réhabiliter.

L’Opinion
L’état d’avancement des projets prévus dans le cadre du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023) a été au centre d’une nouvelle réunion du Comité provincial ad-hoc tenue, lundi au siège de la préfecture. Cette rencontre, la première dudit comité en 2023, a été consacrée à l’examen des étapes franchies dans le cadre de ce chantier stratégique, des interventions en cours ou encore de celles en phase de lancement. S’exprimant à cette occasion, le gouverneur Adil El Maliki a réitéré son appel au respect rigoureux des délais fixés pour les projets prévus par ce programme de grande envergure, qui vient conforter la dynamique multidimensionnelle que connaît la ville d’Essaouira, tout en veillant sur la qualité des travaux et la préparation de dossiers exhaustifs et précis concernant la réception des projets achevés.
Le Parlement du Royaume du Maroc a annoncé sa décision de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen (PE) en les soumettant à une réévaluation globale, visant à prendre des décisions fermes et appropriées, suite aux dernières positions du Parlement européen à l’égard du Maroc. Cette annonce a été faite dans une déclaration des deux Chambres du Parlement marocain lue par le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami à l’issue d’une réunion commune co-présidée avec le président de la Chambre des Conseillers, Enaam Mayara et marquée par les interventions des présidents et des représentants des différents groupes et groupement parlementaires et les parlementaires sans appartenance politique.

Al Bayane
La Chambre des représentants a adopté, à l’unanimité, le projet de loi n° 53.22 portant approbation du projet de décret-loi n° 2.22.770 du 6 octobre 2022, édictant des dispositions particulières relatives au Conseil national de la presse. Dans une présentation du projet de loi, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a indiqué, au nom du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, que conformément à l’article 81 de la Constitution, ce texte a été soumis au vote par la Chambre des représentants après son adoption à l’unanimité le 17 janvier par la commission compétente à la première Chambre.

Maroc Le Jour
Une fois de plus les pelles de la démolition sont à l’œuvre et des desseins malveillants tentent en vain de saper la voie de développement irréversible empruntée par le Royaume, dans les domaines politique et des droits humains. Les unes et les autres se brisent contre le socle du consensus national autour des causes justes des Marocains. La session conjointe des deux Chambres du Parlement marocain, qui s’est réunie lundi, dans le sillage de la dernière résolution du Parlement européen sur le Maroc, a apporté une preuve supplémentaire à ceux qui en ont encore besoin, que les conspirations et les manigances contre le Maroc sont, en fait, des « cadeaux » qui consolident la détermination et resserrent les rangs pour aller de l’avant dans l’édification d’une nation fière et digne de son histoire séculaire.

Assahra almaghribia

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de l’érudit Mohamed El Mokhtar Ould Bah. Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec profonde émotion le décès de l’érudit Mohamed El Mokhtar Ould Bah, implorant le Tout-Puissant de l’entourer de Sa sainte miséricorde.
Une délégation de personnalités palestiniennes aux sensibilités diverses a hautement salué, lundi à Rabat, le rôle majeur et le soutien constant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la cause palestinienne, notamment à la population d’Al Qods, à travers les projets menés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif. Selon un communiqué de la Chambre des Conseillers, la délégation, qui comprend des personnalités musulmanes et chrétiennes, des professeurs, des artistes, des hommes d’affaires et des jeunes, a mis en avant, lors d’une rencontre tenue avec le président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara, « la position constante du Maroc à l’égard de la question palestinienne, appelant les pays arabes et islamiques à adhérer davantage aux efforts du Royaume afin d’assurer un financement plus large de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, de manière à lui permettre de couvrir son déficit budgétaire face aux besoins croissants des Maqdessis, pour qu’ils puissent faire face au blocus imposé par l’occupation israélienne ».

- Advertisment -