samedi 22 juin 2024

USA: Les inscriptions hebdomadaires au chômage au plus bas depuis septembre

-

 Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté aux Etats-Unis à leur plus bas niveau depuis septembre, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

Les demandes initiales de chômage, un indicateur des licenciements, ont baissé de 15.000 à 190.000 la semaine dernière, dans un signe de la vigueur du marché de l’emploi malgré l’essoufflement des derniers mois.

Les réclamations sont en hausse par rapport aux creux atteints au début de 2022, mais continuent de se situer près des niveaux pré-pandémiques lorsque le marché du travail était également tendu.

La moyenne sur quatre semaines des demandes hebdomadaires, qui atténue la volatilité, a diminué à 206 000 contre 212 500 la semaine écoulée. En 2019, l’année précédant le début de la pandémie, les réclamations s’élevaient en moyenne à environ 220 000 par semaine.

Le marché du travail américain reste solide mais a progressivement perdu de sa vigueur ces derniers mois, analyse le Wall Street Journal.

Les employeurs ont ajouté 223 000 emplois en décembre, le plus petit gain en deux ans. Il y avait 10,5 millions d’offres d’emploi en novembre, en baisse par rapport au pic de 11,9 millions en mars, mais dépassant de loin le nombre d’Américains au chômage à la recherche d’un emploi.

La Réserve fédérale américaine (Fed) poursuit le relèvement de son taux d’intérêt pour ralentir l’économie et faire baisser l’inflation historiquement élevée. « Pour l’avenir, nous ne nous attendons pas à une augmentation des demandes initiales d’assurance-chômage, même si l’économie ralentit », a déclaré Matthew Martin, économiste américain chez Oxford Economics. « Nous prévoyons que les entreprises seront plus lentes à licencier des travailleurs compte tenu des récents problèmes d’embauche. », ajoute l’analyste cité par le quotidien. De grandes entreprises, notamment dans les secteurs technologique et des finances, ont récemment procédé à des vagues de licenciement. Les demandes continues, qui reflètent le nombre de personnes demandant des allocations de chômage en cours, ont atteint 1,65 million au cours de la semaine terminée le 7 janvier, contre 1,63 million la semaine précédente. Les demandes continues restent à des niveaux bas, mais elles ont légèrement augmenté ces derniers mois.

- Advertisment -