jeudi 20 juin 2024

La disponibilité des médicaments dépend de l’offre, de la demande et de la conjoncture

-

Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a indiqué, lundi à la Chambre des représentants, que la disponibilité des médicaments est soumise à l’offre, à la demande et à la conjoncture sur les marchés internationaux.

En réponse à une question sur « la pénurie de certains médicaments pour les patients atteints de cancer avancé », adressée par le groupe socialiste lors de la séance consacrée aux questions orales, M. Ait Taleb a rappelé la stratégie adoptée par le ministère pour assurer le stock stratégique et le stock de réserve de médicaments, faisant remarquer, toutefois, que cette démarche « ne signifie pas que le Maroc sera à l’abri de la pénurie de médicaments » en raison de l’augmentation des prix sur le marché international ou de l’absence des matières premières.

Ces facteurs pourraient conduire les entreprises à ne pas importer de produits pharmaceutiques, a-t-il ajouté, soulignant la nécessité de reconsidérer les prix « à un moment où nous connaissons quelques difficultés ».

Dans ce contexte, et en réaction au manque de certains médicaments dans les pharmacies marocaines, à l’instar de la morphine, M. Ait Taleb a affirmé que ce médicament est produit par deux sociétés au Maroc, dont l’une produit les injections et l’autre, les comprimés.

Le ministre de la santé et de la protection sociale a également indiqué qu’un million de comprimés de morphine seront distribués au niveau national, dans le but de répondre aux besoins en produits pharmaceutiques, notant que le « Moscontin 100 mg » est disponible sur le marché.

- Advertisment -