mercredi 19 juin 2024

Les réseaux sociaux peuvent avoir un impact sur le développement du cerveau chez les jeunes

-

 L’utilisation des plateformes de réseaux sociaux peut entraîner des changements à long terme dans le développement du cerveau des adolescents, indique une nouvelle étude menée dans une région rurale de la Caroline du Nord. Les chercheurs ont découvert que la consultation des réseaux sociaux provoque des changements dans le cerveau des jeunes, modifiant ainsi leur réaction au monde extérieur.

L’étude indique que ceux qui ont consulté des sites et des applications plus de 15 fois par jour deviennent hypersensibles aux commentaires de leurs pairs. Les résultats sont basés sur des données recueillies pendant trois années auprès d’élèves âgés en moyenne d’environ 13 ans.

Les participants ont d’abord été interrogés sur la fréquence à laquelle ils consultent Facebook, Snapchat et Instagram, avec des réponses allant de moins d’une fois à plus de 20 fois par jour. Les adolescents commencent souvent à utiliser ces plateformes à l’un des moments les plus importants pour le développement du cerveau, lorsqu’il devient particulièrement sensible aux récompenses et aux punitions, ont expliqué les auteurs de l’étude.

Pendant trois ans, les jeunes ont subi des examens annuels d’imagerie par résonance magnétique (IRM) fonctionnelle. Au cours de ces analyses, les chercheurs ont mesuré les réponses neuronales des adolescents à un signal, mesurant leur anticipation de rétroaction sociale. Ceux qui vérifiaient habituellement les plateformes ont initialement montré une hypoactivation dans certaines régions du cerveau et une sensibilité croissante aux signaux sociaux potentiels au fil du temps.

Des études antérieures ont montré que 78% des jeunes âgés de 13 à 17 ans affirment vérifier leurs appareils au moins toutes les heures et près de la moitié les vérifient presque constamment. Les chercheurs concluent que davantage d’études sont nécessaires sur les associations à long terme entre l’utilisation des réseaux sociaux, le développement neuronal des adolescents et l’adaptation psychologique.

- Advertisment -