mercredi 19 juin 2024

De l’eau potable tirée de l’humidité des océans (étude)

-

 Des chercheurs américains de l’Université de l’Illinois ont mis au point un système permettant de récupérer l’humidité des océans pour la transformer en eau potable.

Cette technologie pourrait tirer profit du réchauffement climatique pour faire face aux sécheresses et aux pénuries d’eau dans le monde sur le long terme, rapporte la revue scientifique « Nature » qui vient de publier les résultats de cette étude.

« Nous allons devoir trouver un moyen d’augmenter l’offre d’eau douce, car la conservation et le recyclage de l’eau des sources existantes, bien qu’essentiels, ne suffiront pas à répondre aux besoins humains. Nous pensons que la méthode que nous venons de proposer peut y parvenir à grande échelle », explique l’un des auteurs de l’étude, le professeur Praveen Kumar, cité par la revue spécialisée. La nouvelle technique consiste en des structures d’extraction placées au large des côtes pour capter l’air saturé en eau des océans qui s’élève dans l’atmosphère avant qu’il se condense. L’eau récupérée est ensuite transportée par des canalisations pour être stocké avant d’être redistribué.

Selon l’estimation des chercheurs après les multiples simulations effectuées, une « surface de capture verticale de 210 m de large et 100 m de haut peut fournir un volume suffisant d’humidité extractible pour répondre aux besoins quotidiens en eau potable d’environ 500.000 personnes en moyenne ».

Selon Afeefa Rahman, coautrice de l’étude, « les projections climatiques montrent que le flux de vapeur océanique ne fera qu’augmenter au fil du temps (plus il fait chaud plus il y a d’évaporation), fournissant encore plus d’approvisionnement en eau douce. Cela fournit une approche efficace et très nécessaire pour l’adaptation au changement climatique, en particulier pour les populations vulnérables vivant dans les régions arides et semi-arides du monde ».

- Advertisment -