vendredi 21 juin 2024

Revue de presse du jeudi 19 juillet 2012

-

 

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du jeudi 19 juillet 2012:

 

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Carrières de sable : L’Etat perd 3 milliards de DH d’impôt par an et Rebbah prépare une sortie fracassante dès la rentrée où réglementation et contrôle sont les mots clés. La réforme du système d’exploitation des carrières de sable livre ses contours. Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, prévoit pour bientôt un package rassemblant un projet de loi et un cahier des charges accompagné de la publication de la liste des exploitants. Le but est de permettre plus de transparence dans ce domaine afin d’y encourager l’investissement.

 

 

LIBERATION

 

-Projet de loi sur la violence contre les femmes : Hakkaoui et Ramid font cavalier seul. Le gouvernement Benkirane n’en finit pas d’exaspérer les femmes. Pour preuve, il y a un projet de loi que l’on est train de concocter entre le département de la justice et de celui de la femme, de la famille, de la solidarité et du développement social. Ce projet concerne le soutien des victimes de la violence basée sur le genre. A ce propos, la présidente de la Fédération de la Ligue démocratique des droits de la femme, Faouzia Assouli ne décolère pas. Selon elle, l’élaboration d’un tel projet nécessite la présence de deux départements ministériels dont le rôle est d’une importance capitale concernant la lutte contre la violence faite aux femmes. Il s’agit du ministère de l’Intérieur et le ministère de la santé. Les avoir ignorés est donc annonciateur de l’échec de l’approche adoptée par Hakkaoui et condamne ledit projet de loi avant même qu’il ne voit le jour.

 

L’ECONOMISTE

 

-Tourisme : imbroglio autour de la vision 2020. Vingt mois après le lancement de la Vision 2020, des professionnels montent au créneau. D’après eux, la vision telle qu’élaborée par l’ancien gouvernement serait très différente de la copie de la Fédération nationale du Tourisme (FNT). Printemps arabe, crise en Europe, baisse de la demande les professionnels du tourisme sont dans l’impasse. Aujourd’hui, ils réclament une augmentation du budget de l’ONMT pour améliorer la visibilité de l’offre locale à l’international.

 

AL BAYANE

 

-Des lois pour combattre l’absentéisme : Réhabiliter l’image de marque du Parlement. Désormais, les députés risquent de faire les frais de leur manque d’assiduité. L’actuel règlement intérieur de la Chambre des représentants prévoit des mesures contre l’absentéisme, dont la mise en application ne saurait tarder. Les absences non justifiées seront dorénavant sanctionnées et ce conformément à l’actuel règlement intérieur. Pour dissuader les parlementaires et les obliger à assumer leur tâche, le bureau de la 1ère Chambre va opérer des prélèvements sur leurs indemnités en cas d’absence non justifiée.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Pour desservir les zones enclavées : Cinq associations dotées de 50 guichets mobiles. Afin d’appuyer les actions de développement local dans le milieu rural et de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le programme MCA-Maroc mené conjointement par le gouvernement du Maroc et les Etats-Unis (via le Millennium Challenge Corporation) vient de doter 5 associations de microcrédit de 50 guichets mobiles visant à desservir les zones enclavées du Royaume et permettre aux populations éloignées d’accéder aux petits crédits. En se dotant de ce nouveau moyen de commercialisation de leurs produits, ces associations pourront s’appuyer sur une nouvelle approche pour étendre leur portée géographique et pourront renforcer leurs activités dans les zones rurales enclavées.

 

-IRCAM: Les enjeux de l’officialisation de l’amazigh. L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) suit de près les débats en cours concernant l’officialisation de la langue amazighe avec ses différentes dimensions. Plus que cela, il lance un débat sur la question. Ainsi, l’IRCAM, à travers son comité de rédaction d' »Asinag » (revue qui a pour objectif la contribution à la réalisation de la mission dévolue à l’IRCAM et qui consiste notamment en la sauvegarde et la promotion de la langue et de la culture amazighes) s’ouvre sur la communauté des scientifiques et des acteurs intéressés par la question pour relancer le débat sur l’officialisation de l’amazigh. L’IRCAM s’active ainsi pour la traduction dans les faits et la mise en pratique de l’officialisation de la langue amazighe.

 

AL MASSAE

 

-Arrestation de quatre fonctionnaires à la prison d’Oukacha de Casablanca pour complicité et connivence avec un trafiquant de drogue : Une source explique qu’un comité d’inspection relevant de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a découvert grâce à des enregistrements de caméras de surveillance que le trafiquant de drogue se promenait en toute liberté entre les pavillons de la prison avec la complicité des gardiens de permanence.

 

-Les partisans de Abdelouahed El Fassi accusent Hamid Chabat de bénéficier de la pratique rentière: Ils accusent également le Maire de Fès et candidat en lice pour le poste de secrétaire général de l’Istiqlal de vouloir avoir la mainmise sur le parti.

 

-Le député pjdiste, Abdelaziz Aftati appelle la Cour des comptes à intervenir dans le dossier des indemnités des hauts responsables du ministère des Finances, de la Trésorerie générale, de la Direction générale des impôts et de la Direction des douanes et des impôts indirects.

 

-L’AMDH dresse un tableau « sombre » de la situation des droits de l’Homme au Maroc: Elle a critiqué ouvertement la poursuite de la détention politique, de la répression des manifestations et la violation des droits sociaux.

 

ASSABAH

 

-Procès d’un réseau de trafic de drogue dirigé par des Libyens: Le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca fait appel de la décision du juge d’instruction de déférer des ressortissants libyens et quatre marocains, accusés de trafic international de drogue devant la chambre pénale auprès du tribunal de première instance.

 

-Zoubida Bouayad, présidente du groupe socialiste à la Chambre des Conseillers tire la sonnette d’alarme concernant les dysfonctionnements et les irrégularités au sein du Holding « Al Omrane », et ce lors d’une réunion, mercredi, de la Commission des Finances et en présence du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Nabil Benabdellah, de Badr El Kannouni, PDG du holding et des directeurs régionaux de l’établissement. Lors de cette réunion, M. El Kannouni a évoqué de manière concise certains de ces dysfonctionnements et s’est attardé longuement sur les réalisations de son établissement.

 

-Des membres du Conseil national de l’Istiqlal et sympathisants de Abdelouahed El Fassi accusent Hamid Chabat de tentative de s’emparer du parti et de vouloir saboter la formation de Allal El Fassi. Lors d’une conférence de presse tenue mardi, ils ont également souligné que le choix du nouveau secrétaire général dépendra de la volonté des urnes.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Abdelilah Benkirane met les dernières retouches sur la décision relative à la réduction des salaires des fonctionnaires et l’annulation des primes dans toutes les administrations publiques: Des sources très proches du Chef du gouvernement révèlent que les détails de cette décision qui serait fin prête, seront dévoilés lors d’une prochaine réunion du Conseil de gouvernement. Selon les mêmes sources, cette décision intervient suite à la polémique suscitée, ces dernières semaines, par l’affaire des indemnités des responsables du ministère des Finances et au creusement du déficit a atteint des records sans précédent.

 

-Des parlementaires tirent la sonnette d’alarme contre l’absence de tout contrôle par le gouvernement du poids des bonbonnes de gaz pour lutter contre toute fraude, ajoutant que ces pratiques frauduleuses permettent à certaines sociétés de récolter des bénéfices illégaux estimés à des milliards de centimes.

 

-Mohamed Benkaddour, président de la Fédération nationale des associations des consommateurs au Maroc accuse le gouvernement Benkirane d’induire les citoyens en erreur et d’opter pour le mutisme quant à la véritable situation du marché marocain à deux jours de l’avènement du mois sacré de Ramadan, précisant que les prix ont connu une hausse sans précédent à cause du monopole des spéculateurs et en l’absence de l’application de la loi par l’Exécutif.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Lutte contre l’absentéisme des députés: Des prélèvements de 1000 DH seront effectués sur les indemnités des parlementaires à partir de lundi prochain, de même que la liste des noms des absentéistes sera publiée au Bulletin officiel et sur le site de la Chambre des représentants. Ainsi, les représentants de la nation seront dorénavant obligés d’assister aux travaux des séances plénières ou des commissions sectorielles à moins qu’ils ne présentent un motif valable pour leur absence.

 

-Le rapport annuel de l’AMDH brosse un tableau « sombre » de la situation des droits de l’Homme au Maroc en 2011 et indique que la situation des droits de l’Homme durant les six mois d’entrée en fonction de l’actuel gouvernement a été marquée par plusieurs dysfonctionnements. Par ailleurs, la présidente de l’AMDH, Khadija Riyadi a critiqué la « dualité du discours » du Chef du gouvernement dans son traitement avec les organismes des droits de l’Homme.

 

AL KHABAR

 

-L’AMDH attaque ouvertement le président du CNDH, Driss El Yazami, et le SG du conseil, Mohamed Sebbar: Elle a vivement critiqué l’action et le rendement du Conseil et des organismes dépendants qui, selon l’Association, ne répondent pas aux critères relatifs aux institutions nationales de promotion des droits de l’Homme.

 

-Dossier syrien: La CGEM prend position et met fin au conseil des affaires maroco-syrien: Une source indique que Hammad Kassal, président dudit Conseil d’affaires, a présenté sa démission de cette fonction à la présidence de la CGEM.

 

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah, décide de régler la situation des propriétaires des agréments de transport urbain: Un communiqué du ministère a appelé tous les citoyens dont les noms ont été cités dans la liste des bénéficiaires des agréments de transport interurbain et qui ne tirent pas profit de ces autorisations de saisir le ministère par écrit à ce sujet.

 

-Des membres du conseil national de l’Istiqlal et des responsables des sections et des conseils provinciaux du parti de la Balance appellent à l’élection d’un secrétaire général du parti loin des différends, qualifiant de « vide et factice » le conflit en cours au sein du parti de Allal El Fassi.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Dossier de l’ancienne médina de Casablanca: Entame d’une enquête avec de nouveaux responsables et employés. Une source informée indique que les éléments de la BNPJ ont poursuivi mercredi les investigations sur le dossier de la SONADAC après l’audition de nouveaux mis en cause dont un ancien responsable du service des professions et des employés qui avaient bénéficié d’avantages qu’ils avaient cédés à d’autres parties en contrepartie de grandes sommes d’argent.

 

-La Ligue marocaine de la citoyenneté et des droits de l’Homme organise, ce week-end, une caravane vers le site de la bataille d’Anoual pour célébrer la mémoire des martyrs de la guerre du Rif et des héros de ladite bataille. Selon Driss Sedraoui, le président de la Ligue, cette caravane intervient en guise de représailles contre l’initiative provocatrice du gouvernement espagnol qui a octroyé la plus haute distinction militaire à un régiment espagnol ayant participé à la bataille d’Anoual.

 

-Hamid Chabat, candidat pour le poste de secrétaire général du parti de l’Istiqlal attise les tensions dans le cadre de la course à la direction du parti et exprime sa disposition à participer à un débat entre lui et Abdelouahed El Fassi suite à une proposition de la jeunesse istiqlalienne, mais les partisans d’El Fassi ont qualifié d' »hérésie » cette initiative.

 

ATTAJDID

 

-Amendement de l’article 7 du projet de loi sur les garanties accordées aux militaires. Abdessalam Bellaji, membre de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE, indique que les membres de la commission se sont mis d’accord pour l’amendement de l’article 7 de ce texte de loi.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Les partisans de Abdelouahed El Fassi s’attaquent à Hamid Chabat et l’accusent de bénéficier de la rente alors que ce dernier, pour éviter toute escalade, indique que « les fils du peuple veulent accéder aux centres de décision ». Des observateurs estiment que la décision de Chabat d’éviter la confrontation directe et toute polémique avec le camp d’El Fassi est due à sa volonté de donner une image reflétant qu’il est le candidat de tous les Istiqlaliens.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Les groupes de la majorité et de l’opposition ne conviennent pas du temps imparti aux interventions lors de la prochaine séance mensuelle des questions orales prévue la fin du mois:

 

-Agenda des prochaines échéances électorales: Le Chef du gouvernement entame ses consultations avec les différents partis politiques au cours du mois de Ramadan.

 

AL ALAM

 

-Intenses activités des prosélytes visant les MRE de retour à la mère patrie. Selon des MRE, des groupuscules composés d’étrangers, d’Espagnols et de membres d’associations de prosélytisme guettent des dizaines de milliers de MRE aux points de transit dans le nord du Royaume (Sebta et Melillia) ou dans le sud de l’Espagne (Algésiras) pour procéder à leurs activités de prosélytisme.

 

AL MOUNAATAF

 

-Le dossier des armes chimiques provoque une guerre « verbale » entre la presse espagnole et le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération : la presse espagnole n’a pas tardé à répondre aux déclarations de Saad Dine El Otmani sur la guerre du Rif et l’utilisation d’armes chimiques par l’armée espagnole, ajoutant que ces propos interviennent cinq jours après que le Maroc ait exprimé sa préoccupation de la décision du gouvernement de Madrid de déployer des forces aux îles Jaâfarines.

- Advertisment -