lundi 22 avril 2024

Revue de presse du mardi 10 juillet 2012

-

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 10 juillet 2012 :

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Le PJD dépensera 40 MDH pour son 7ème congrès qui accueillera le weekend prochain près de 3400 participants pour élire entre autre le secrétaire général: Abdelilah Benkirane va-t-il briguer un deuxième mandat? C’est ce weekend que le PJD tiendra son 7ème congrès. Très attendu par les militants, ce congrès aura pour mission de renouveler les instances du parti. Et la question qui taraude les esprits est de savoir si Benkirane briguera ou non un autre mandat en tant que secrétaire général du parti. Selon les observateurs de la scène politique, l’élection d’une autre personne que le Chef du gouvernement à la tête du secrétariat général enverra un signal politique négatif à l’opinion publique. Du coup, ce scénario semble peu probable.

 

-L’Istiqlal cherche une issue honorable pour tous : Une commission pour négocier avec les candidats. Dans une tentative pour dépasser le blocage actuel et préserver l’unité du parti, l’Istiqlal a créé une commission qui aura la délicate tâche de rétablir le consensus. Les membres de ladite commission se sont déjà rencontrés avec les deux candidats en lice pour le poste du secrétaire général du parti, en l’occurrence Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat.

 

LIBERATION

 

-Le Secrétaire général sortant du PI obligé de faire face à plusieurs fronts: L’Istiqlal s’apprête à enterre l’ère El Fassi. La crise au sein du parti d’Allal El Fassi prend des allures de bataille rangée. En effet, les principaux protagonistes se sont quittés après le congrès pour aller aiguiser leurs armes et se préparer à d’éventuelles batailles à tous les niveaux. Et il semble que les Istiqlaliens ont choisi la presse écrite et les sites électroniques pour exposer leurs points de vue et régler leurs comptes. Ce qui est sûr, c’est que tout porte à croire que le projet El Fassi semble recueillir l’unanimité contre lui.

 

-Une campagne céréalière fortement déficitaire: le coût des importations pourrait se révéler prohibitif. Toutes les prévisions se sont révélées exactes. Les chiffres de la production des trois principales céréales viennent de tomber. Sans trop de surprise, une nette diminution a été enregistrée. D’un volume de 88 millions de quintaux en 2010-2011, la campagne agricole est passée à 51 millions de quintaux pour 2011-2012. Une régression de près de la moitié. Ces chiffres rendus publics par le ministère de l’agriculture interpellent le gouvernement et devraient l’inciter à prendre d’autres mesures que celles relatives à l’exonération des droits de douane.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Rapport de la CNUCED: Le Maroc champion d’Afrique du Nord des IDE. Le Maroc récolte bien les fruits de sa stabilité et des multiples réformes qu’il entreprend dans la sérénité et qui lui ont valu une confiance grandissante des investisseurs internationaux. L’illustration vient du rapport sur l’état de l’investissement dans le monde publié par la CNUCED. Le constat est sans appel: au moment où les autres pays de la région, entre autres de l’Afrique du Nord, peinent à décrocher de nouveaux investissements, le Royaume en accueille à tour de bras et s’impose comme le champion d’Afrique du Nord en termes d’IDE reçus en 2011, s’en accaparant à lui seul 33 pc des flux de ces IDE à destination de l’Afrique du Nord et 6 pc des IDE à destination du continent africain.

 

L’ECONOMISTE

 

-Péril sur les agrumes. Fleuron de l’agriculture d’exportation, le secteur agrumicole est menacé dans sa pérennité. Et pour cause! Le maillon essentiel de la chaîne de valeur, l’export en l’occurrence, ne suit plus le rythme ascendant de la production. Et la situation risque encore de s’aggraver avec le volume attendu dès les deux prochaines années. De 1,8 million de tonnes en 2010-2011, la production devrait passer dès 2013 à 2,1 millions de tonnes. D’où, selon l’Association des producteurs d’agrumes au Maroc, l’inquiétude des producteurs qui se posent des questions quant à l’écoulement d’une part importante du volume supplémentaire.

 

-Congrès du PJD : Que faire de Benkirane? Le PJD est à la croisée des chemins. Son 7ème congrès qui se tient à Rabat le weekend prochain sera décisif à plus d’un titre. Le parti doit relever des défis. Celui en tête concerne le sort réservé à Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du parti. Le Congrès va-t-il lui renouveler et le reconduire comme patron du PJD ou bien l’obliger à céder les commandes à quelqu’un d’autre pour le laisser se concentrer sur son mandat de Chef de gouvernement ?.

 

L’OPINION

 

-Meknès : marche de protestation suite au meurtre d’une collégienne commis par un policier. Ce sont des dizaines de citoyens qui sont sortis pour scander des appels à plus de sécurité dans leurs quartiers et surtout pour que toute la lumière soit faite sur le meurtre qui venait de heurter l’opinion publique meknassie par sa violence et surtout sa gratuité.

 

AL KHABAR

 

-Scandales administratifs et financiers dans l’opération d’aménagement et d’équipement du nouveau siège du ministère de l’Emploi. Selon plusieurs sources, tous les marchés publics destinés à l’aménagement et à l’équipement du nouveau siège du ministère ont été conclus d’une manière non conforme aux critères et normes stipulés dans le cahier des charges, ajoutant qu’une seule société a bénéficié de ces marchés.

 

-Driss El Yazami, président du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger (CCME) refuse de se soumettre au « contrôle » de la Chambre des Représentants malgré sa convocation depuis mai dernier pour se présenter devant les membres de la commission des finances et du développement économique suite à des fuites d’informations faisant état de dysfonctionnements d’ordre financier au sein du Conseil.

 

-Le délégué général de l’administration pénitentiaire, Hafid Benhachem déclare: « Nous allons demander au ministre de la santé de soumettre tous les détenus à des contrôles médicaux », en réaction aux propos du comité conjoint de défense des détenus salafistes qui a accusé l’administration pénitentiaire d’avoir inoculé le sida aux prisonniers islamistes.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Les diplômés chômeurs s’apprêtent à demander l’asile social à l’Espagne. Une source bien informée a révélé que le dossier de demande de l’asile social sera remis prochainement aux autorités espagnoles, ajoutant que les différentes coordinations des diplômés chômeurs s’apprêtent à organiser plusieurs marches de protestation contre le gouvernement Benkirane auxquelles prendront part les diplômes chômeurs des différentes villes du Royaume.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Les milices du Polisario mènent une attaque contre l’un des camps des séquestrés à Tindouf sous le motif de l’arrestation d’une personne impliquée dans l’enlèvement d’étrangers. Selon un communiqué du Forum de soutien des autonomistes à Tindouf (FORSATIN), cette attaque a été menée sur ordre de Mohamed Abdelaziz après avoir pris connaissance que les habitants de ce camp ont tenu la semaine dernière une réunion à l’issue de laquelle ils ont annoncé leur insurrection contre leurs dirigeants pour réclamer leurs droits et leur retour collectif au Maroc.

 

-Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi déclarent leur rejet de toutes les initiatives de médiation et leur attachement à rester en lice pour le poste de secrétaire général du parti. Ainsi, Hamid Chabat a affirmé que « se porter candidat est un droit et non pas un privilège dont jouit une seule famille au sein du parti », alors que Abdelouahed El Fassi a déclaré que « je suis le candidat des Istiqlaliens et non pas de la famille ».

 

AL MASSAE

 

-Douze agents de police devant le Parquet près la Cour d’appel de Casablanca pour complicité avec un trafiquant de drogue, qui a accusé plusieurs agents du district provincial de la police de Mohammedia de lui avoir facilité son commerce illicite.

 

-Omar Jazouli, ancien maire de Marrakech, implique Fatima-Zahra Mansouri, présidente du Conseil de la cité ocre, et Abdellatif Abdouh, ancien président de la municipalité de Gueliz-Menara dans l’affaire de gestion des marchés publics relatifs aux panneaux publicitaires après que les magistrats de la Cour des comptes aient découvert neuf infractions commises par Jazouli au cours de son mandat à la tête du Conseil communal.

 

-Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la Société civile, appelle à une baisse de 2 pc des salaires des fonctionnaires dans tous les secteurs pour financer la Caisse de soutien aux diplômés chômeurs.

 

-Oujda: Les services de sécurité en état d’alerte suite à la disparition de 121 chèques de bourses destinés aux étudiants de la faculté des lettres dans la ville de l’Oriental. Selon une source, ces chèques, d’une valeur de près de 200.000 DH, devaient être renvoyés au ministère de l’Enseignement supérieur après que les bénéficiaires ne se sont pas présentés, mais l’opération de renvoi a accusé du retard et les services de police ont diligenté une enquête à ce propos.

 

-Des dirigeants istiqlialiens tentent de tenir une nouvelle réunion entre Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi après que la rencontre tenue mardi dernier dans la résidence de Abbas El Fassi s’est achevée dans un climat tendu.

 

ASSABAH

 

-Dossier du Sahara: Crise « silencieuse » entre Rabat et ses alliés internationaux à cause de la décision du Maroc de retirer sa confiance à Christopher Ross. Des sources indiquent que des responsables onusiens ont informé le ministère des Affaires étrangères de la difficulté de trouver ou de remplacer Ross par une autre personnalité diplomatique de renom alors que le Polisario exerce des pressions sur la communauté internationale en menaçant de reprendre les armes.

 

-Le Conseil de la présidence de l’Istiqlal refuse au secrétaire général sortant du parti, Abbas El Fassi, de rejoindre ses rangs: Une source proche du conseil impute ce refus au fait que Abbas El Fassi a été derrière la dissension au sein du parti de la balance et l’écartement de cadres et de personnalités istiqlaliennes du devant de la scène, et M’Hamed Douiri, membre du Conseil de la présidence s’interroge: « Pourquoi ne pas laisser les urnes décider de celui qui prendra les commandes du parti? ».

 

-Mustafa Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, suscite l’ire de l’association des barreaux du Maroc: Le président de l’association, Hassan Ouahbi, a adressé une lettre au ton virulent au ministre concernant la création d’un ordre national des avocats, soulignant que l’appel de Ramid à créer cette nouvelle instance vise à contrecarrer voire « dompter » les avocats.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Un narco-trafiquant conduit des responsables sécuritaires à Mohammedia à une enquête judiciaire: Il s’agit de trois commissaires et de trois officiers accusés par ce trafiquant de complicité et de corruption pour fermer leurs yeux sur ses activités illicites.

 

-Des associations de la société civile irritées par une éventuelle circulaire du ministère chargé des relations avec le parlement et de la société civile sur les nouvelles conditions d’obtention des subventions.

 

ATTAJDID

 

-Le groupe du PJD à la Chambre des représentants réclame la convocation devant la commission des finances et des secteurs productifs de neuf responsables d’établissements publics et à leur tête les responsables de la chaîne de télévision « 2M », de l’ONCF, de la RAM, de l’ONDE et l’ONEP et ce sur fond des rapports de la Cour des comptes qui font état de l’existence de plusieurs dysfonctionnements dans la gestion de ces établissements.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Mohamed El Ansari, président du 16ème congrès de l’Istiqlal, souligne que le PI est toujours à la recherche d’un consensus autour du poste de secrétaire général, indiquant que dans le cas contraire, ce sont les urnes qui vont trancher. Par ailleurs, une source istiqlalienne a indiqué que des dirigeants du PI et particulièrement les sages œuvrent pour la tenue d’une réunion entre Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi pour parvenir à un consensus concernant la succession de Abbas El Fassi.

 

AL MOUNAATAF

 

-Attaque des éléments du Polisario à balles réelles contre « Daoura », l’un des camps des séquestrés à Tindouf. Le FORSATIN indique que l’attaque est intervenue sur ordre de Mohamed Abdelaziz dans le cadre de règlements de comptes politiques avec les habitants de ce camp qui ont annoncé dernièrement à l’issue d’une réunion leur insurrection contre la direction du Polisario et exprimé leur souhait de regagner collectivement le Maroc.

 

-Le ministère de l’Energie et des Mines menace de prendre des mesures répressives au cas où les distributeurs de bonbonnes de gaz suspendent l’approvisionnement du marché en protestation contre l’augmentation des prix des carburants.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-La production des trois principales céréales au titre de la campagne agricole 2011-2012 s’élève à 51 millions de Quintaux ouvrent la voie à l’importation: Des professionnels et des experts appellent à la subvention des semences dans le cadre des préparatifs de la prochaine saison agricole.

- Advertisment -