vendredi 23 février 2024

Revue de presse du lundi 09 juillet 2012

-

 

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du lundi 09 juillet 2012 :

 

AL MASSAE

 

-Une association des droits de l’Homme fait éclater un grand scandale: Le comité conjoint de défense des détenus islamistes accuse la direction de la prison de Salé-2 d’avoir inoculé le virus du sida à des détenus de la salafia en les obligeant à utiliser des lames de rasoir d’un détenu atteint du virus. Suite à ces accusations, une source à la délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a démenti catégoriquement les faits et indiqué que « les salafistes n’utilisent pas les lames de rasoir car ils ne rasent pas leur barbes ».

 

-Un policier tue une jeune élève à l’arme blanche dans un quartier populaire à Meknès. Alors que des sources indiquent que le meurtrier, qui souffre de troubles psychologiques, avait été incarcéré auparavant pour un autre délit, les collègues de la victime ont observé un sit-in devant la préfecture de police et appelé à la poursuite en justice du mis en cause et au renforcement de la sécurité dans les quartiers populaires.

 

-Le Maroc menacé d’une crise de céréales à cause de la flambée des prix sur le marché international et la suspension par plusieurs producteurs de la vente de leurs récoltes de céréales, selon une source proche de l’Office National Interprofessionnel des Céréales et des Légumineuses (ONICL).

 

-Driss El Azami, Mustafa El Khalfi et Abdelaziz Rebbah mettent en garde contre les manoeuvres visant à brouiller l’action du gouvernement Benkirane. Lors du congrès provincial des cadres supérieurs, tenu à Kénitra, les ministres pjdistes ont fait état de l’existence de « complots » visant à faire échouer l’action gouvernementale ainsi que de manoeuvres ayant pour ultime visée d’entraver l’action de l’Exécutif.

 

-Abdellah Bekkali et Abdelkader El Kihel mènent la campagne électorale de Hamid Chabat pour le poste de secrétaire général du PI: Des sources indiquent que les deux responsables ont entamé les préparatifs de la visite de Chabat dans la région du Gharb, la première étape de sa tournée dans le cadre de sa campagne électorale pour le poste de secrétaire général du parti de la Balance.

 

ASSABAH

 

-Le comité conjoint de défense des détenus islamistes fait éclater « une bombe »: Elle accuse la délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion de propager le sida avec préméditation parmi les prisonniers salafistes, précisant que 170 détenus ont utilisé le matériel de rasage d’un prisonnier atteint du virus et réclame l’envoi d’une commission médicale.

 

-Hamid Chabat émet des doutes sur les finances du parti de l’Istiqlal: Il a indiqué que le SG sortant, Abbas El Fassi n’a jamais présenté d’état des comptes financiers du parti. Il a par ailleurs exprimé son refus d’être qualifié de « candidat télécommandé » et sa disposition à se retirer de la course pour le poste de secrétaire général au service de l’intérêt de la formation istiqlalienne.

 

-L’affaire Khalid Alioua divise les rangs des dirigeants de l’USFP et le groupe socialiste à la Chambre des représentants demande à la direction du parti de la Rose de clarifier sa position vis-à-vis de ce dossier alors que Driss Lachgar et Mohamed Achaari ont rejoint la liste de ceux qui soutiennent Alioua.

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Les médecins privés demandent la fermeture des polycliniques de la CNSS. Les médecins du secteur privé montent de nouveau au créneau à travers le Syndicat national des médecins du secteur libéral. Ce dernier a déposé une plainte contre les directeurs des polycliniques de la CNSS pour motif d’exercice illégal de la médecine. Cela peut paraître invraisemblable, mais le fait est que les polycliniques de la CNSS ne disposent pas en effet d’autorisations dûment délivrées par les pouvoirs publics.

 

-L’USFP organise le sauvetage de Khalid Alioua : Vers une défense groupée pour sauver l’ex-PDG du CIH. Après la décision de Driss Lachgar, membre du bureau politique de l’USFP, de rejoindre la défense de Alioua, le secteur des avocats ittihadis pourrait faire de même avant l’ouverture officielle du procès.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Commerce extérieur : La facture pétrolière en hausse de 13pc. Malgré la tendance à la baisse des prix du pétrole sur le marché international, la facture pétrolière reste élevée pour le Maroc. Les achats de pétrole se font au prix du jour, mais pour une livraison décalée d’une période qui peut aller jusqu’à plusieurs mois. Ainsi, les approvisionnements du pays en brut lui ont valu une facture en hausse de 13 pc au cours des cinq premiers mois de cette année, soit près de 13,5 milliards de DH. Or, ces achats sont presque au même niveau en volume que lors de la même période de l’année passée, la hausse découlant donc uniquement du renchérissement des prix à l’international.

 

L’ECONOMISTE

 

-Mustapha Ramid : « Des procès sont ouverts comme ceux de l’ONDA, du CIH, de la COMANAV… D’autres suivront bientôt ». Dans un entretien, le ministre de la Justice a indiqué que « notre pays souffre de corruption et il va falloir rendre des comptes », ajoutant par ailleurs que « le but de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la justice est d’instaurer un dialogue que nous voulons profond, global et inédit, de façon à produire les réformes attendues », invitant à soutenir les efforts de réforme au lieu de les critiquer

-Fonction publique : un portail pour en finir avec le favoritisme. Grand messe pour le lancement d’un portail de l’emploi public, vendredi dernier à Rabat. Ce site constitue une première étape dans le traitement de la problématique d’accès à la Fonction publique. L’idée est de couper court aux pratiques de favoritisme et de clientélisme qui ont été souvent pointées du doigt en matière de recrutement dans les administrations.

 

LIBERATION

 

-Sit-in du Club des magistrats devant la Cour de Cassation : Les juges dénoncent l’abus de pouvoir. Ceux qui se sont empressés de prétendre que le train de la justice au Maroc a été mis sur les rails par la nouvelle Constitution, ont dû vite déchanter. Ses dispositions ne sont pas certes mises en cause par personne, mais elles ne semblent pas avoir été respectées par les initiateurs de l’actuel chantier de réforme de la justice. A preuve, les tensions de plus en plus perceptibles qui l’accompagnent. Dernier épisode de ce duel à fleurets mouchetés : le bras de fer entre le ministère de la Justice et les différentes composantes du corps de la magistrature d’une part et entre le Club des magistrats et le Conseil supérieur de la magistrature d’autre part.

 

AL BAYANE

 

-La commune de Rabat propose de se charger directement de la collecte des ordures pour débloquer la situation. La commune urbaine de Rabat a proposé aux services de la Wilaya de lui permettre « la mise en régie provisoire » du secteur de la collecte des déchets dans les quartiers de Hassan et Yaacoub El Mansour, pour débarrasser la ville de ses déchets et débloquer la situation, dont la responsabilité incombe à Veolia Propreté, délégataire du secteur depuis 2008.

 

AL KHABAR

 

-Abbas El Fassi accusé d’entraver les travaux du 16ème congrès de l’Istiqlal pour faire en sorte que Nizar Baraka devienne le nouveau secrétaire du parti. Selon des sources istiqlaliennes, Abbas El Fassi est le responsable direct du « blocage » du dernier conclave du PI qui a donné lieu au report de l’élection d’un nouveau secrétaire général et des membres du comité exécutif dans l’ultime but que Nizar Baraka devienne l’unique candidat à sa succession à la tête du parti.

 

-Wali Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, donne ses instructions aux banques pour faire preuve de davantage de vigilance face aux opérations de blanchiment d’argent, après avoir pris connaissance de rapports émanant de la Direction de la supervision bancaire au sein de la Banque centrale, qui font état de plusieurs cas de blanchiment d’argent dans les secteurs de l’immobilier et des services.

 

-Abdelali Hamieddine échoue dans sa médiation entre les responsables des établissements pénitentiaires et les détenus de la salafia jihadia. Le président du Forum Al Karama pour les droits de l’Homme n’a pas réussi à convaincre ni les détenus salafistes de cesser leur grève de la faim ni les responsables des prisons de mettre en application les clauses de certains accords conclus auparavant.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Les chiouks de la salafia jihadia, Omar Haddouchi, Hassan Kettani et Abdelwahab Rafiki, alias « Abou Hafs », expriment leur soutien à Abdellah Nhari dans son appel et incitation au meurtre du journaliste Mokhtar El Ghzioui.

 

-Une « commission des Cinq » pour désamorcer la crise au sein de l’Istiqlal: Cette commission, composée de Karim Ghellab, Ahmed Taoufiq Hejira, Mohamed El Ansari, Noureddine Moudiane et Abdessamad Kayouh, a tenu une réunion avec M’Hamed boucetta pour lui demander d’intervenir pour trouver une issue à la crise qui bloque l’aboutissement à un accord concernant l’élection du nouveau SG du parti de la Balance.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Ouverture d’une enquête à propos de la fuite de documents relatifs aux primes et indemnités de l’ancien ministre des Finances Salaheddine Mezouar: Mohamed Ziane réagit aux propos du ministre Mustapha El Khalfi en déclarant qu’ »il y une grande différence entre le droit d’accès à l’information et la fuite de documents officiels ». Il a dans ce sens précisé que la publication d’informations comme celles ayant trait aux agréments du transport s’inscrit dans le cadre de l’accès à l’information qui demeure un droit garanti par la Constitution.

 

AL ALAM

 

-Les ministres des Affaires étrangères de l’UMA en conclave ce lundi à Alger: Rabat cherche un rô le plus efficace et plus efficient dans la région du Sahel, notamment dans le dossier malien et l’Algérie tentera d’écarter le Maroc de ce dossier en brandissant la carte du trafic de drogue et en tentant d’imputer au Maroc l’intensificationn des activités de ces réseaux dans la région du Sahel.

 

AL MOUNAATAF

 

-L’Algérie abrite ce lundi un sommet sécuritaire des ministres des Affaires étrangères de l’UMA: Cette réunion, qui sera consacrée à l’examen de la problématique sécuritaire dans la région maghrébine, intervient en application de la décision du Conseil des affaires étrangères, qui a tenu une réunion en février dernier à Rabat.

 

-Hausse des taxes d’utilisation des installations d’aéroports marocains: Des compagnies aériennes à bat coût « Low Cost » suspendent leurs activités au Maroc. Après la décision de la compagnie « Ryanair » de réduire ses activités à cause des problèmes auxquels elle fait face, la compagnie « EasyJet » a décidé elle aussi de suspendre ses vols de Madrid vers le Maroc.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Les victimes du projet « eFloussy » reviennent sur le devant de la scène: Elles appellent de nouveau le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane à mettre en place une commission interministérielle pour trouver une solution à leur situation et à diligenter une enquête sur ce qu’ils ont qualifié d »acte d’escroquerie » dont elles ont été victimes. Une source au sein de l’Association nationale des agents de « eFloussy » pour le développement et la coopération a fait savoir aussi que leur organisation compte observer d’autres mouvements de protestation contre le non-respect par certaines parties gouvernementales de leurs promesses pour le règlement de ce problème.

 

ATTAJDID

 

-Abdellatif Soudou, vice-président du Conseil de la commune urbaine de Salé affirme que la société Veolia compte se retirer de toutes les villes du Royaume. Citant le conseiller du directeur général de la société à paris, Soudou indique que cette décision est dictée par les contraintes financières auxquelles la société délégataire fait face et le retard dans le paiement des arriérés.

 

-L’AMDH appelle le gouvernement à l’ouverture d’une enquête avec les responsables des ministères de la Culture et de la Communication et du Centre cinématographique marocain (CCM) concernant l’autorisation de projection de films « sionistes ». Elle a, dans ce sens, appelé le gouvernement à suspendre la projection de ces films tout en condamnant vivement la normalisation avec l’Etat hébreu sous la bannière du 7ème art.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Hafid Benhachem, délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, dément les accusations contenues dans un communiqué du comité conjoint de la défense des détenus salafistes qui prétendent que la direction de la prison Salé-2 a, avec prémédication, œuvré pour la propagation du sida parmi les prisonniers salafistes, ajoutant qu’une enquête sera diligentée pour vérifier la véracité de ces accusations.

- Advertisment -