dimanche 26 mai 2024

Politique de la ville: rompre avec les logiques d’antan

-

 

 

 

 

Lareleve.ma(photos Abed Chaer)

 

  Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a appelé, mercredi à Rabat, à mettre un terme à la logique de contrôle dans la gestion des villes marocaines et à opter pour une approche participative et inclusive afin de les réhabiliter.

 

  “Il est temps de rompre avec cette logique”, a martelé le chef du gouvernement, soulignant que la politique de la ville constitue l’une des priorités du programme gouvernemental dans la perspective de faire de la ville un espace de vie adéquat et propice à la création de richesse ainsi qu’au renforcement de la cohérence architecturale et à l’amélioration des opportunités d’emploi, afin de booster la compétitivité des villes marocaines à l’échelle nationale, régionale et internationale. Un avis que partage le ministre de l’Urbanisme et de la politique de la ville.

 

 

 

  « Les principales conclusions de ces concertations nationales se manifestent à travers la nécessité de créer et de consolider le sentiment d’appartenance à la ville chez les citoyens, dans un cadre favorisant la production et l’innovation. » a expliqué Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville.

 

Beaucoup de bonnes intentions de la part du gouvernement

 

  Pour que la politique de la ville réussisse pleinement, un cadre référentiel a été élaboré pour cette politique, tandis que la planification et la gestion urbaines seront adaptées à une nouvelle génération de programmes de renouvellement et de réhabilitation urbaine, selon le ministre.

 

 

 

  Nabil Benabdellah a exprimé, en outre, la volonté de son département d’adopter une approche progressive basée sur les programmes et les interventions expérimentales à dessein de garantir une réussite pour ce projet ambitieux.

 

L’ONU Habitat pour l’Afrique soutien la démarche du Maroc

 

  De son côté, le directeur du bureau régional de l’ONU Habitat pour l’Afrique, Alioune Badiane, s’est félicité du projet de politique de la ville mis en œuvre par le ministère de l’habitat. M. Badiane a mis l’accent sur la disposition de l’ONU Habitat à apporter son soutien aux efforts déployés par le gouvernement marocain, en offrant notamment l’“indice de résilience urbaine”, qui constitue une capacité de mesure importante.

 

 

 

  En outre, le responsable onusien a rappelé que la ville doit être productive, inclusive et écologique, sollicitant ainsi la mise en place d’une politique d’intégration de tous les citoyens.

 

- Advertisment -