lundi 17 juin 2024

Egypte: la cour constitutionnelle déclare le Parlement illégal

-

 

 

 

Larelve.ma-AFP

 

  La Cour constitutionnelle égyptienne a invalidé jeudi une loi qui aurait empêché Ahmed Chafik, en tant qu’ancien haut responsable du régime Moubarak, de se présenter à l’élection présidentielle, samedi et dimanche. La loi avait été votée en avril par le Parlement.

 

  D’autre part la Haute cour constitutionnelle égyptienne a déclaré  que le Parlement actuel n’avait pas été élu dans des conditions constitutionnelles et que sa composition était entièrement illégale, a rapporté l’agence officielle Mena.

 

  Dans ces attendus, la cour a estimé que le Parlement de 508 membres, largement dominé par les islamistes, était anticonstitutionnel et sa composition entièrement illégale.

 

  Selon des sources militaires, l’armée qui dirige de fait le pays depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, se trouvait dans l’après-midi en réunion extraordinaire et pourrait annoncer qu’elle va reprendre le pouvoir législatif jusqu’à l’élection d’une nouvelle Assemblée du peuple (chambre des députés).

 

  Les élections législatives, qui se sont étalées de novembre à février, ont vu la victoire des Frères musulmans et des salafistes qui disposent respectivement de près de la moitié et de près d’un quart des sièges.

- Advertisment -