mercredi 28 février 2024

Le Maroc a choisi d’être un acteur fort et actif au sein de l’UpM

-

 

 

 

Lareleve.ma-MAP

 

  Le Maroc a choisi depuis la création de l’Union pour la Méditerranée d’être un acteur « fort et actif » au sein de cette union pour faire prévaloir ses intérêts et défendre ses positions sur les différents sujets, a affirmé, dimanche à Rabat, le président de la Chambre des représentants Karim Ghellab.

 

  M. Ghellab qui s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec le président du Parlement européen Martin Schulz, a indiqué que la construction de l’Union européenne s’est faite au détriment des pays de la rive Sud de la Méditerranée en ce sens que la répartition des richesses s’était concentrée au niveau interne avant d’être élargie aux pays de l’Europe de l’Est.

 

  Aujourd’hui, après le lancement du processus de Barcelone, l’Union pour la Méditerranée prône la question de la coopération entre les deux rives de la Méditerranée et le renforcement de l’action euro-méditerranéenne, a souligné M. Ghellab.

 

  Par ailleurs, le président de la Chambre des représentants, a indiqué que la participation d’Israël à la 8-ème session de l’Assemblée parlementaire de l’UpM (24 et 25 à Rabat) ne devrait pas suscité toute cette polémique médiatique d’autant plus que cette participation a été pâle et que Israël a été représenté par un seul fonctionnaire de son ambassade à Bruxelles.

 

  Le représentant d’Israël n’avait pas le droit de prendre la parole en raison de l’absence d’une délégation parlementaire de son pays, a-t-il fait savoir.

 

  En revanche, les discussions et recommandations de cette session ont insisté sur la solidarité avec le peuple palestinien et condamné dans les termes les plus forts la politique israélienne de colonisation et de détentions abusives des Palestiniens.

 

  Et d’ajouter que la position du Maroc est claire: le Royaume a des engagements vis-à-vis des organisations internationales dont il est membre et au sein desquelles il a choisi de faire partie et d’assumer ses responsabilités pour défendre ses positions et ses causes.

 

  La présence du Maroc dans ces organisations conforte sa place et lui permet de mieux défendre ses intérêts, a-t-il insisté.

 

- Advertisment -