dimanche 26 mai 2024

L’humanité appelée à tirer profit des services rendus par les écosystèmes

-

 

 

 

 

Lareleve.ma-MAP


  Les précieux services rendus par les écosystèmes tels que les zones humides et les forêts contribuent à améliorer les moyens de subsistance et à répondre de façon durable aux demandes croissantes des ressources en eau, souligne samedi le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), basé à Nairobi.

 

  Dans un rapport intitulé «libérer la pression: l’efficacité des ressources en eau et les gains pour les services des écosystèmes», le Pnue souligne que l’augmentation de la productivité de l’eau est une préoccupation majeure pour les décideurs dans de nombreuses parties du monde, d’autant plus que la hausse des revenus et l’évolution des régimes alimentaires exercent une pression de plus en plus accrue sur les ressources hydriques.

 

  Il prie instamment les décideurs et les gestionnaires des ressources à passer de la mise au point traditionnelle de la productivité d’eau à une vision plus large du concept, qui tient compte des services éco-systémiques, la réglementation de l’eau, la purification, la pollinisation, la lutte contre l’érosion et d’autres services fournis par les zones humides et les forêts.

 

  En un peu plus de trois mois, les gouvernements du monde se réuniront pour la Conférence des Nations unies pour le développement durable (Rio+20). Ce rapport traite d’une question importante pour le développement durable, à savoir comment améliorer l’utilisation productive et équitable de l’eau pour les besoins de l’humanité, a déclaré le directeur exécutif du Pnue, Ashim Steiner.

 

  Le rapport s’appuie sur des études de cas en provenance d’Afrique et d’Asie, afin de démontrer comment la pression sur les ressources hydriques limitées peut être gérée avec les techniques existantes d’une manière qui profite à la fois à l’agro-écosystème et aux services éco-systémiques.

- Advertisment -