dimanche 26 mai 2024

Ramed: Solidarités nouvelles aux démunis

-

 

 

 

 

Lareleve.ma-MAP


  Le régime d’assistance médicale Ramed devra permettre à de larges franges de la population démunie de bénéficier des soins de santé offerts par les hôpitaux publics, a indiqué, mardi à Casablanca, le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi.

 

  Plus de 8,5 millions de personnes, soit 28% de la population du Royaume, bénéficieront de ce régime dont 4 millions de personnes en situation de pauvreté absolue (gratuité pleine), 4,5 millions en situation précaire (gratuité partielle) et près de 160.000 bénéficiaires légaux parmi les pensionnaires des centres de protection sociale, des établissements pénitentiaires et les personnes parrainées par l’Etat, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse.

 

  Concernant le financement de ce régime, il a précisé que l’enveloppe budgétaire allouée est estimée à trois milliards de dirhams au titre de l’année en cours dont 75% sont financés par le budget de l’Etat, 6% par les communes sur la base de 40 dirhams pour chaque bénéficiaire pauvre en plus de la contribution des bénéficiaires en situation de précarité, soit 19% de l’enveloppe sur la base de 120 DH par an pour chaque personne qualifiée sans dépasser 600 DH par an pour chaque famille.

 

  Ce régime, un des plus importants en matière de couverture sanitaire fondamentale, se fonde sur le principe de la graduation à partir du centre de santé, ce qui est nécessaire pour fournir des services disponibles avec les efforts successifs visant à relever le niveau des soins, a ajouté le ministre, soulignant qu’en parallèle le ministère veillera à améliorer l’accueil et à organiser les circuits des soins.

 

  Plusieurs responsables du secteur de la santé ont abordé lors de cette rencontre les aspects techniques et organisationnels de ce régime d’assistance médicale dont les mesures à même de permettre aux catégories sociales des régions éloignées de bénéficier aussi des prestations de ce régime.

 

  Les populations rurales jouiront de mesures tendant à faciliter l’accès aux services médicaux, en particulier pour les catégories bénéficiaires du régime, et à compenser le déficit relatif à la distribution de l’offre sanitaire en matière d’infrastructure et des ressources humaines, ont-ils relevé, précisant qu’il sera procédé, à cette fin, à l’adoption de solutions alternatives notamment la création des unités d’urgence de proximité et l’organisation de caravanes médicales mobiles comprenant toutes les spécialités.

 

  Après la période d’expérimentation, entamée en 2008 dans la région de Tadla-Azilal et dont les résultats ont été des plus encourageants, la généralisation à l’ensemble des régions du pays du Ramed, dont la cérémonie de lancement a été présidée mardi par S.M. le Roi Mohammed VI, constitue un pas significatif et un jalon essentiel dans la consécration effective du droit aux soins de santé et de la couverture médicale à l’ensemble des citoyens et ce, sur la base des valeurs de solidarité, de la justice sociale et de l’équité.

- Advertisment -