mercredi 28 février 2024

Espérance de vie des Marocains : 75 ans

-

 

 

lareleve.ma


   Le HCP marocain vient de publier la table de mortalité de 2009-2010. Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population marocaine de près de 105 000 ménages. Le résultat montre que sur 10.000 individus, 57 sont décédés pendant l’année de référence de l’enquête contre 74 décès en 1987, date de la réalisation de la première enquête du genre.


   Pour les enfants de moins de 5 ans, le quotient de mortalité de 31 pour mille en milieu urbain passe à 42‰ en milieu rural, soit une surmortalité de 35%. Cette surmortalité rurale s’élève à 39% pour les enfants de moins d’un an et à 19% pour ceux âgés de 1 à 4 ans.


   Un taux de mortalité des ruraux plus fort par rapport aux citadins et des hommes par rapport aux femmes concernent tous les âges. A en croire l’enquête en question, les quotients de mortalité des hommes sont supérieur à ceux des femmes entre 10 et 55 ans (de 40% environ), alors qu’en milieu rural, les rapports de surmortalité masculine à ces âges sont relativement modestes.


   Après 55 ans, les rapports de surmortalité en milieu urbain diminuent progressivement jusqu’à l’âge de 95 ans alors qu’en milieu rural, ils commencent à augmenter pour plafonner à 1,60 à 70 ans puis baissent progressivement jusqu’à l’âge de 95 ans.


   Par ailleurs, du fait de la ‘’surmortalité’’ masculine, les femmes vivent, en moyenne, 3 ans de plus que les hommes. Autrement dit, l’espérance de vie à la naissance d’une fille est de 76 ans contre 73 ans pour les hommes. De même, le HCP conclut que les citadins vivent, en moyenne, 5 ans de plus que les ruraux. Aussi, l’espérance de vie à la naissance en milieu urbain est-elle de 77 ans contre 72 ans en milieu rural.


   Ainsi, au niveau national, quels que soient le sexe et le lieu de résidence, l’espérance de vie des Marocains est, en moyenne, de 75 ans.

- Advertisment -