samedi 10 juin 2023

L’hypnose comme pratique thérapeutique

-

 

 

 

 

 

Jihane Bougrine

  Le cabinet Absalis a organisé vendredi une Conférence sur l’hypnose avec pour thème «L’hypnose: un outil créatif », animée par Lisa Bartoli, psychologue clinicienne et hypnothérapeute qui revient sur les bienfaits de l’hypnose thérapeutique, une technique encore peu connue et mal comprise.

 

 

L’hypnose est un réel travail sur l’inconscient selon Lisa Bartoli.

 

  «L’hypnose n’à rien à avoir avec l’hypnose de théâtre ou de cirque », commence Lise Bartoli, psychologue clinicienne et hypnothérapeute. « Il ne s’agit pas d’endormir les gens et de leur faire faire des gestes, mais c’est un réel travail sur l’inconscient ». Lisa Bartoli a insisté sur la différence entre l’hypnose conçue comme une pratique thérapeutique et celle pratiquée par un magicien pendant un numéro de cirque : « Je suis contre ce type d’hypnoses puisque la personne oublie tout, alors que le thérapeute, pendant les séances, fait appel à toute la partie créatrice de l’inconscient. C’est le patient, non pas endormi, mais en état modifié de conscience, qui va communiquer avec sa partie inconsciente. Ce qui est à l’opposé de l’hypnose du magicien ! », explique la spécialiste. D’ailleurs, le travail par l’hypnose est un travail thérapeutique pratiqué davantage en profondeur puisqu’il se fait sur l’inconscient et qui donne des résultats plus rapides qu’une psychanalyse.

 

 

 

Se défaire d’un mal-être

  « L’hypnose est un travail sur l’inconscient et quelques séances sont suffisantes pour trouver le blocage », explique Lise Bartoli. « J’ai une patiente qui avait des tics, cela a nécessité deux séances pour mettre fin à son problème », rapporte la même source. Une pratique de plus en plus vogue au Maroc puisque les coachs sont de plus en plus nombreux et les formations sur l’hypnose de plus en plus rependues.

 

 

  Des séances d’hypnose qui commencent par une prise de connaissance pour mettre le patient en confiance. « Pour que le patient se laisse aller, il faut gagner sa confiance et ne pas lui dicter ce qu’il doit faire. J’encourage mes patients à aller vers leurs blocages eux-mêmes, je ne fais que les accompagner », explique l’hypnothérapeute.

 

 

  Une approche par la création qui utilise la métaphore pour toucher l’inconscient. « C’est grâce aux métaphores qu’on va toucher l’inconscient et lui permettre de nous révéler des choses », explique Lise Bartoli. « L’inconscient possède tous vos souvenirs et toutes les émotions qui y sont associées. Sous hypnose, les souvenirs peuvent être retrouvés, par contre l’inconscient peut reconstruire, voire transformer le passé. Lorsque des patients viennent me voir pour se souvenir de traumatismes, je préfère comprendre avec eux pourquoi ces souvenirs oubliés posent tant de problèmes, comment se défaire d’un mal-être pour pouvoir vivre son présent et son futur sans être toujours tourné vers le passé », continue la même source.

 

 

  Une des intervenantes a fait bénéficier son adolescent d’une séance d’hypnose. « Le résultat est impressionnant, mon fils qui a subi un traumatisme pendant son enfance s’est libéré de ce poids. Après cette séance, on a senti qu’il grandissait et qu’il s’est permis de penser à son avenir », explique la maman. « L’hypnose a de multiples utilisations, dont la confiance en soi, la lute contre le trac, la timidité et le stress sous toutes ses formes », explique Lise Bartoli.

 

 

  Une mise au point afin de démystifier l’hypnose.

 

 

L’hypnocoaching

  Les coachs font aujourd’hui de plus en plus appel à l’hypnocoaching qui est un outil de développement personnel de nouvelle génération. Aujourd’hui, ce mot est couramment utilisé, surtout dans le cadre professionnel où il est fait appel à des coachs afin d’aider les chefs d’entreprises à gérer leur stress et à prendre de bonnes décisions. L’hypnose thérapeutique, ou ériksonienne (du nom du psychologue américain Milton Erickson 1902-1980) présente cette particularité que le patient n’est pas passif, mais participe à sa mise en condition hypnotique. Ensuite, le thérapeute ne fait pas de suggestions directes, mais utilise des métaphores ou des récits pour que l’inconscient de son patient choisisse lui-même la solution à son problème.

 

 

 

- Advertisment -