dimanche 23 juin 2024

PJD : Double, triple jeu voire plus !

-

Mostafa Mouchtari menu de sa femme lors d’un sit-in

 

Mahmoud Ain

 

   C’est le cas de Mostafa Mouchtari, membre  du parti gouvernemental PJD, fonctionnaire de ce parti au Parlement  et secrétaire provincial de la jeunesse PJD à Salé. Il se pavanait dimanche à Rabat dans la marche  du 20 février, scandant avec les manifestants des slogans hostiles aux constantes nationales, au gouvernement et à Benkirane, son chef au PJD.

 

   Un profil où se juxtaposent des contradictions qui dénoncent  l’incohérence de ce parti désormais gouvernemental .En effet, ce même Mouchtari est  également coordinateur général du mouvement Baraka  branche  de la jeunesse PJD au sein du Mouvement du 20 février .Celui ci continue apparemment  à agir malgré le fait que le parti est à la tête de l’exécutif et gère les affaires et les politiques publiques .

 

   Est – ce une continuité du mouvement Baraka contre la volonté des instances du PJD? Une dissidence déjà ? Probablement pas; mais la situation gagnerait beaucoup à la clarification; il ne peut y avoir double jeu; ce personnage qui se plait  à s’exposer dans  les marches du 20 février, gagne son pain de l’institution qu’il dénonce (le parlement) et appartient à un parti qui a placé ses espoirs dans la réforme de l’intérieur du système (le pjd).

 

   Est ce uniquement  un choix individuel du même Mouchtari, sans incidence sur les positions de ce parti ? Cela  aussi, peut être une éventualité; le personnage bardé de son épouse a été aussi remarqué dans un autre contexte aussi paradoxal;  il fut  le seul marocain qui a accompagné quelques membres de la communauté syrienne installée au Maroc, lors d’un sit-in défavorable au régime  sanguinaire de Bachar Al Assad !

 

   Est il bon de rappeler que le tumultueux Mouchtari  a été en relation avec un certain Kacimi arrêté le 22 /5 2011 pour impression illégale des prospectus et  affiches exclusivement  consacrées aux adversaires du PJD(Himma Irhal, Majidi Irhal …).

 

Ces outils, probablement  commandités par le PJD,à l’époque , pour être portés le 23 mars 2011  dans les marches  du M20 février, ont été diffusés par les soins de ce même  Mouchtari  .

 

Aujourd’hui, il est bon de se demander si M Benkirane est au courant de ce qui se passe au sein de son parti ? Est-il déjà hors circuit, alors qu’il n’a même pas commencé son métier de chef de gouvernement ,et qu’il  est encore à la merci des députés qui voteront jeudi prochain son investiture définitive? Le Pjd peut il s’accommoder de personnages aussi ambigus que ce Mouchtari dans une phase d’engagement et de mobilisation nécessitant  un état d’esprit beaucoup moins  opaque ? Affaire à suivre!

 

- Advertisment -