dimanche 23 juin 2024

Mohamed Sebbar : « Le Maroc va mieux »

-

 

 

 

 lareleve .ma

 

   « J’ai maintenant un poste de responsabilité dans l’Etat. Je suis le secrétaire général d’un conseil qui promeut et défend les droits de l’homme. » Ces en ces termes que s’exprime Mohamad Sebbar au cas où l’on voudrait savoir s’il se considérait toujours de gauche.

 

  Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire « Tel Quel », le secrétaire général du Conseil national des droits de l’homme estime que le Maroc est passé à une autre étape et qu’il fait l’exception dans la région. La preuve en est, souligne-t-il, cette constitution avec tout ce qu’elle comporte comme droits et libertés, ainsi que les récentes élections qui ont, selon Sebbar, brouillé la carte politique.

 

  A propos de la participation féminine au gouvernement, le secrétaire général du CNDH déplore l’absence de volonté de la part des partis politiques d’installer des mécanismes de participation de la femme dans la prise de décision.

 

  Pour ce qui est du CNDH Sebbar compatit car de nombreux citoyens s’adressent à cette institution alors que cela ne relève pas de ses prérogatives.

 

  Evoquant le mouvement du 20 février, Sebbar trouve que les initiateurs ont bousculé les choses au Maroc et qu’il faut leur reconnaitre ce rôle.

 

  Prié de dire si le nouveau chef du gouvernement pourrait calmer les émeutiers qui se multiplient en ce moment, Sebbar affirme que tout dépend de la méthodologie des nouveaux responsables et qu’il n’y a pas de recette miracle…   

- Advertisment -