jeudi 18 avril 2024

Génocide arménien: Sarkozy appelle Erdogan au « dialogue » » »

-

 

 AFP

  Le président français Nicolas Sarkozy a demandé au Premier ministre turc de « faire prévaloir la raison » et « le dialogue » concernant une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien qu’examinera lundi le Sénat français, dans une lettre dont l’AFP a obtenu une copie vendredi.

 

   « Je souhaite ainsi que nous sachions faire prévaloir la raison et maintenir notre dialogue, comme il sied entre deux pays alliés et amis », dit Nicolas Sarkozy dans cette lettre à Recep Tayyip Erdogan, après la réaction violente du gouvernement turc à ce texte concernant le génocide arménien, sous l’Empire ottoman, que la Turquie a toujours nié.

 

  Le chef de l’État français tient à assurer que « ce texte ne vise nullement un peuple ou un État en particulier », formant le vœu que « la Turquie voudra bien prendre la mesure des intérêts communs qui unissent nos deux pays et nos deux peuples », dans cette lettre transmise à l’AFP par l’ambassade de France à Ankara. La proposition de loi a déjà été adoptée le 22 décembre par les députés français. Si le Sénat la vote sans y apporter d’amendements, elle sera définitivement adoptée.

 

  Le texte a provoqué une crise diplomatique majeure entre Ankara et Paris, la Turquie ayant annoncé le gel de la coopération politique et militaire entre les deux pays. La proposition de loi prévoit de punir d’un an de prison et 45 000 euros d’amende la négation d’un génocide reconnu par la loi française, dont le génocide arménien.

- Advertisment -