jeudi 18 avril 2024

Les spécialistes de la Chirurgie esthétique en conclave à Casablanca

-

 

 

Khadija Skalli

  Les spécialistes de la chirurgie esthétique et de médecine anti-âge ont rendez-vous les 20 et 21 janvier à Casablanca, pour discuter des nouvelles techniques de rajeunissement.

 

  Quelles sont les nouvelles techniques de pointe en chirurgie esthétique? La question sera abordée lors des 18e échanges internationaux en dermatologie chirurgicale, médecine esthétique cosmétologie et médecine anti-âge qui se tiendront les 20 et 21 janvier à Casablanca.

 

  Cet événement scientifique, organisé par l’Association marocaine de dermatologie chirurgicale, médecine esthétique et cosmétologie, en partenariat avec l’Union internationale de médecine esthétique, verra la participation d’experts marocains, français et belges. Les spécialistes débattront de plusieurs sujets d’actualité, comme la technique la plus réussie de reconstruction du sein, du rajeunissement facial, les peelings ou les produits de comblement.

  Le programme de ces deux jours de travail prévoit également une conférence sur la mésothérapie. Vieille technique de traitement par injections intradermiques de produits actifs, inventée dans les années 50 par le médecin français Michel Pistor, la mésothérapie a suscité ces dernières années une vive polémique quant à son efficacité dans la prévention et le traitement du vieillissement cutané ainsi que sur les risques d’infection. Cette technique a de nombreux adeptes au Maroc. Les lasers épilatoires, très en vogue, seront aussi débattus.

 

Dérives

  Durant ces dernières années, la chirurgie esthétique a connu une ascension fulgurante au Maroc. Le pays est même devenu une destination très prisée des étrangers, notamment des européens en quête de beauté éternelle à moindre coût. Liposuccion, remodelage des seins, rajeunissement facial, chirurgie de la silhouette, du nez… tout est devenu possible pour retrouver une meilleure image de soi. Certes, les hommes recourent également à la chirurgie esthétique ; toutefois, la majorité de la clientèle demeure féminine.

 

  Ce progrès n’est pas sans dérive. Des cas dramatiques ont été enregistrés et ont levé le voile sur la problématique de l’éthique dans la pratique de la chirurgie esthétique. L’exercice de cette discipline par les non-professionnels est également pointé du doigt par les spécialistes.

- Advertisment -