mercredi 24 avril 2024

« La Razon »: Tanger Med, le port qui est en train de transformer le nord du Maroc

-

Le complexe portuaire de Tanger Med est en train de transformer le nord du Maroc, apportant avec lui un changement qualitatif pour la ville du détroit, Tétouan et les environs, écrit lundi le quotidien espagnol La Razon.

 

Dans un article publié sur son site Internet, le journal souligne que « la modernisation est plus que palpable » dans cette région du Royaume et se reflète, entre autres, dans les routes, les services, les édifices et les espaces verts, un développement qui s’accompagne d’une hausse notable de la consommation.

« La raison de cette transformation s’appelle Tanger Med, qui comprend le port et les pôles industriels qui se sont développés autour, devenant une puissante locomotive économique et une source de création d’emploi et de richesse », note l’auteur de l’article.

La Razon relève que ce grand projet structurant a été initié sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, tout comme les nombreux investissements dont a bénéficié la région du nord pour le développement des services et la mise en place de zones de récréation et de sport, d’espaces verts, d’établissements scolaires et de santé et d’infrastructures, dont l’impressionnante nouvelle corniche de Tanger, sa nouvelle marina et ses zones d’urbanisation de haut standing.

L’offre touristique actuelle est plus vaste, plus diversifiée et plus moderne et la région sera bientôt desservie par une ligne à grande vitesse, la première en Afrique, constate le quotidien.

Pour revenir au port Tanger Med, la publication met l’accent sur la situation géographique de ce complexe portuaire, au cœur du Détroit de Gibraltar et à 45 km de Tanger. Une position stratégique qui a permis à cette infrastructure, en l’espace d’une décennie, d’établir des connexions avec 174 ports de 74 pays.

Le complexe portuaire, qui se compose de trois ports, deux pour le trafic conteneurs et un pour le trafic passagers, dispose d’une connexion ferroviaire, d’un terminal pétrolier, d’une zone d’exportation de véhicules et d’une plateforme industrielle constituée de plusieurs zones réparties à travers la région et ayant permis la création de 65.000 emplois, rappelle La Razon.

 

- Advertisment -