lundi 24 juin 2024

Tragédie de Sidi Allal Tazi : sept personnes arrêtées

-

Les services de la gendarmerie royale dans la commune de Sidi Allal Tazi ont interpellé 7 personnes pour leur implication présumée dans l’affaire de produits alcoolisés impropres à la consommation, ayant causé de nombreux décès.

Une enquête est en cours concernant ceux qui ont contribué au commerce de ces produits alcoolisés frelatés ; parmi eux, une personne travaillant dans une usine de sucre située dans la commune est soupçonnée de leur avoir fourni une substance sucrée à ajouter à l’alcool.

Citées par le site SNRTnews, des sources ont indiqué que deux personnes ont été arrêtées dimanche 2 juin 2024 et placées sous surveillance médicale en attendant l’amélioration de leur état de santé pour entamer les procédures d’enquête judiciaire à leur encontre. D’autres personnes ont été arrêtées dans les deux jours suivants, soupçonnées de participer à l’achat et à la vente de ces substances alcoolisées.

L’affaire a explosée dimanche, quand certains consommateurs de cette substance sont décédés à leurs domiciles, tandis que d’autres ont été transportés aux hôpitaux de Kénitra où ils ont rendu leur dernier souffle. D’autres se trouvent encore dans un état critique, certains ayant subi des handicaps permanents et sont devenus aveugles. Le bilan de la tragédie s’élève, selon les chiffres du ministère de la Santé et de la Protection sociale datant du mercredi 5 juin 2024, à 8 décès, tandis que le nombre de cas enregistrés atteint 114.

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, a déclaré, mardi devant le la Chambre des Conseillers que l’hôpital régional Idrissi de Kénitra avait reçu 35 cas, tandis que l’hôpital Moulay Youssef de la même ville avait accueilli 20 personnes intoxiquées à cause de cet alcool.

Le ministre a souligné qu’environ 20 personnes souffraient de cécité en raison de problèmes de santé antérieurs.

- Advertisment -