dimanche 23 juin 2024

Au moins deux morts dans les inondations en Allemagne: le chancelier Scholz pointe le changement climatique

-

Le chancelier Olaf Scholz s’est montré lundi solidaire des victimes des inondations dans le sud de l’Allemagne qui ont fait au moins deux morts, estimant qu’il s’agissait d’un « avertissement du changement climatique », à l’origine, selon lui, de ces catastrophes. 

Le sud de la Bavière et du Bade-Wurtemberg, les deux États régionaux les plus méridionaux de l’Allemagne, sont victimes de pluies diluviennes depuis vendredi et des milliers de personnes continuent d’être évacuées.

En visite à Reichertshofen, en Bavière, l’un des endroits les plus affectés par les fortes averses et inondations depuis quatre jours, Olaf Scholz a estimé que ce genre de catastrophes se multipliaient.

« C’est déjà la quatrième fois cette année que je me rends dans un territoire (inondé, ndlr). C’est un rappel de ce qui est à l’œuvre. Nous ne devons pas négliger notre devoir de stopper le changement climatique, provoqué par l’homme », a déclaré le dirigeant allemand, chaussé de bottes et revêtu d’un imperméable.

« Nous devons considérer cet évènement, cette catastrophe, comme un avertissement », a-t-il ajouté.

   « Pas d’assurance tous risques »

À ses côtés, le chef du gouvernement régional de Bavière, Markus Söder, a ajouté: « il n’y a pas d’assurance tous risques contre les défis du changement climatique ».

Dans un rapport publié lundi, un panel d’experts a jugé que les prévisions du gouvernement allemand en matière d’émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 étaient irréalistes. Selon eux, les émissions du secteur du transport, de la construction et de l’industrie ont été sous-estimées.

Depuis le début des inondations, deux morts ont été comptabilisés: le corps d’une femme de 43 ans, qui avait disparu depuis samedi, a été retrouvé dans la cave de sa maison à Schrobenhausen, en Bavière, selon la police lundi.

C’est le deuxième décès après celui signalé dimanche d’un pompier volontaire de 42 ans. Ce dernier avait perdu la vie lors d’une opération de secours à Pfaffenhofen (à 50 km au nord de Munich), où jusqu’à 800 personnes avaient dû être évacuées après la rupture d’une digue.

À Offingen (sud), un autre pompier volontaire de 22 ans est toujours porté disparu.

Dans les régions inondées, la circulation des trains dans ces régions est très difficile, ont constaté les chemins de fer allemands, la Deutsche Bahn. Des annulations et des retards sont à prévoir, ont-ils indiqué sur leur site.

Il n’est notamment pas possible de relier Munich à partir de trains venant de Stuttgart, Wurtzbourg et Nuremberg.

L’Allemagne reste traumatisée par des inondations meurtrières en juillet 2021. Des cours d’eau étaient sortis subitement de leurs lits dans l’ouest du pays, faisant plus de 180 morts et détruisant villages, ponts et routes.

- Advertisment -