vendredi 21 juin 2024

Revue de presse de ce lundi 3 juin 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 3 juin 2024:

L’Opinion

  • A la demande du ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, le Président de l’ASMEX, Hassan Sentissi El Idrissi, accompagné d’Abdelaziz Mantrach,Vice-président et Président du Pôle Logistique, ont reçu le 29 mai les experts du cabinet Boston Consulting Group (BCG) chargé de la réalisation d’une étude pour la constitution d’une flotte nationale de la marine marchande. Cette étude vise à renforcer le secteur maritime et à doter le Maroc d’une souveraineté maritime et alimentaire. L’étude vise aussi de capitaliser sur les infrastructures portuaires existantes ou en chantier et notamment le port Tanger-Med, le Port Nador West Med et le port Dakhla Atlantique, et de développer les relations entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel, sans oublier l’Europe du Sud et la Méditerranée de l’Est, ajoute le communiqué, selon un communiqué de l’ASMEX (Association Marocaine des Exportateurs). pour réaliser ces objectifs, l’étude prévoit quatre étapes : (1) Diagnostic, benchmarks, consultations et identification des options stratégiques, (2) Analyse et comparaison, (3) Elaboration d’un plan de mise en œuvre, (4) Accompagnement de l’Administration à la mise en œuvre.
  • L’écosystème des startups du Maroc, sur 100 pays, s’est classé 92ème au niveau mondial dans le Global Startup Ecosystem Index (GSEI) 2024 fraîchement publié par le cabinet de recherche Startup Blink. Le GSEI mesure les écosystèmes sur la base de trois mesures : le nombre de startups (quantité), leur qualité et leur environnement commercial. Dans ce classement, l’écosystème des startups du Maroc gagne une place pour se positionner au 92ème sur une liste de 100 pays, atteignant un score total de 0.558. «L’écosystème des startups du Maroc offre une base abordable et stable pour les entrepreneurs et les startups qui souhaitent cibler le marché nord- africain. Avec une population jeune et talentueuse axée sur la technologie et la connectivité, le Maroc a le potentiel d’être un pôle d’innovation solide dans la région. Pour en témoigner, nous avons assisté en 2023 à plusieurs sorties réussies grâce à des acquisitions telles que DabaDoc, Moteur et WaystoCap notamment… En outre, Chari, une plateforme de commerce électronique et de vente au détail B2B, a atteint une valorisation de 100 millions de dollars, ce qui constitue une réalisation importante pour le pays », explique le think tank.

Le Matin

  • Le Roi Mohammed VI a présidé, samedi au Palais Royal à Casablanca, un Conseil des ministres consacré à l’adoption des orientations stratégiques de la politique actionnariale de l’Etat, d’un projet de loi organique, de projets de décret portant sur le domaine militaire, ainsi que des nominations dans des fonctions supérieures, indique un communiqué du Porte-parole du Palais Royal, Abdelhak El Mrini.
  • Les ambitions du Maroc pour développer son industrie aéronautique sont énormes. Pour y arriver, le Royaume s’est ouvert sur les géants du secteur comme Airbus. Leader mondial, ce dernier reste pourtant absent de la flotte aérienne nationale pour l’instant. Des discussions sont en cours avec Royal Air Maroc dans le cadre de sa vision de quadrupler sa flotte d’avions. Une étape importante pour Airbus qui veut voir ses avions entrer au Royaume et, dans le même ordre d’idée, développer sa base industrielle dans le pays. “Nous avons un grand intérêt de contribuer au développement de la compagnie marocaine”, a indiqué Hadi Akoum, vice-président Sales Africa and the Levant chez Airbus, lors de son passage à l’émission «L’Info en Face».
  • Selon Fitch Ratings, les filiales africaines des trois grands groupes bancaires marocains continueront d’afficher une bonne rentabilité en 2024 et 2025, contribuant ainsi au renforcement de leurs résultats. Cette performance sera soutenue par des taux d’intérêt toujours élevés, la stabilisation des devises et la croissance régulière des bilans, mais aussi l’accélération économique dans les pays de présence. Cette évolution permettra de diversifier les revenus des groupes marocains et de soutenir leur performance lorsque leurs marchés domestiques sont en sous-performance.
  • Le département de l’Agriculture poursuit le processus de déclinaison à l’échelle des régions des Schémas directeurs pour la conservation des eaux et des sols. Le ministère devra commanditer, le 16 juillet prochain, l’étude devant servir de base à l’élaboration de cette Feuille de route. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de préservation des sols, de pérennisation des ressources en eaux, de mobilisation des eaux pluviales pour garantir aux populations concernées une activité agricole durable, et une délimitation cartographique des zones à protéger.

Libération

  • « Anker Innovations », une marque mondialement reconnue pour ses accessoires électroniques, envisage de tirer parti de la croissance économique rapide au Maroc, a déclaré Muhammad Abid Khan, directeur général de Anker Innovations Morocco. L’entreprise souhaite capitaliser sur cette dynamique « le plutôt possible », a-t-il ajouté vendredi à Marrakech. Depuis sa fondation en 2011, Anker Innovations s’est spécialisée dans les accessoires électroniques, tels que les chargeurs de téléphones portables, les câbles, les batteries rechargeables, les écouteurs et les dispositifs de sécurité, a-t-il rappelé.

L’Economiste

  • 5 milliards en 2022, 4 milliards de DH en 2023 et une nouvelle rallonge budgétaire de 4 milliards devrait être accordée à l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) cette année. Cette aide est prévue dans le projet de décret sur les crédits supplémentaires qui seront ouverts en faveur notamment de certains établissements publics. La situation financière de l’Office est délicate, ce qui le contraint à solliciter à chaque fois l’intervention de l’Etat pour le soutenir. Sauf que les mesures prises par l’Etat ne permettent pas de régler ses problèmes financiers. «Elles ne représentent que des réponses partielles et superficielles à une problématique profonde et structurelle», souligne le Conseil de la concurrence dans son dernier avis sur le secteur de l’électricité. La situation financière de l’ONEE dans son ensemble, et de la branche “Électricité” en particulier, demeure déséquilibrée depuis plusieurs années. “Cela résulte d’une combinaison de plusieurs facteurs, à la fois conjoncturels et structurels, notamment liés à l’organisation et aux ressources humaines, aux contraintes financières exogènes, ainsi qu’au domaine d’activité lui-même”, poursuit le Conseil.
  • Le nouveau dispositif d’arbitrage et de médiation continue de se mettre en place. Après l’adoption de la loi 95-17, le gouvernement vient de mettre en place son décret d’application, portant notamment sur les modalités de tenue de la liste des arbitres. Ce texte a été publié dans la dernière édition du Bulletin officiel. Il intervient en application de l’article 12 de la loi. Ce dernier stipule que «les personnes physiques qui exercent habituellement ou dans le cadre de leur profession des missions d’arbitre, soit de manière individuelle ou au sein d’une personne morale, doivent être inscrits sur une liste d’arbitres». En vertu du nouveau décret, c’est le ministère de la Justice qui a été chargé de la tenue de cette liste. Cette dernière doit comporter, en particulier, le nom complet de l’arbitre, son adresse et son e-mail, son numéro de téléphone, son domaine de spécialité, ainsi que la date de son inscription sur la liste.

Al Bayane

  • Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a honoré, jeudi, deux Casques bleus des Forces Armées Royales, lors de la cérémonie annuelle en hommage aux membres du personnel civil et en uniforme décédés dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU en 2023. La Médaille Dag Hammarskjold a été décernée à titre posthume, par le Secrétaire général au Caporal-Chef Hafid Nachit et au soldat de première classe Driss Hajjaj, tous deux décédés le 02 octobre 2023, pendant l’exercice de leur noble mission de maintien de la paix au sein du contingent des Forces Armées Royales déployé à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA).

Al Massae

  • Malgré le développement qu’a connu le secteur du transport dans plusieurs régions du Maroc, nombre de provinces dans la région de l’Oriental souffrent de problématiques liées à ce secteur. La député de la Fédération Démocratique de Gauche, Fatima Tamni, a affirmé que de nombreux résidents des régions de Bouarfa, Figuig et Boudnib, outre de nombreux villages, « font face à de grandes difficultés en matière de mobilité et de contact familial, d’autant que nombre d’entre eux travaillent loin, notamment à Rabat et à Casablanca ou ailleurs ». Elle a souligné, à cet égard, la nécessité de « réaliser l’équité régionale dans l’ensemble des régions du Maroc » au niveau du transport, appelant le ministre à « prendre les mesures pour assurer une liaison entre la province de Bouarfa ou Figuig et Rabat, en établissant une liaison aérienne qui permettrait aux citoyens de rendre visite à leurs familles, offrant des incitations aux entrepreneurs et réalisant la promotion économique et touristique bénéfique pour ces régions qui semblent oubliées par ce gouvernement et les gouvernements précédents ».

Al Alam

  • La Commission nationale des étudiants en médecine et en pharmacie a interagi favorablement avec la médiation du gouvernement, après les déclarations du Chef du gouvernement indiquant que la formation dans le domaine de la médecine et de la pharmacie au Maroc constitue l’une des priorités de l’État social. Les membres de la Commission ont accueilli favorablement la réponse positive du gouvernement concernant la participation à une première réunion pour discuter de l’établissement d’une médiation sérieuse afin de parvenir à des solutions définitives levant le flou dominant depuis plus de deux ans, et clarifiant les différents points pertinents dans leur cahier revendicatif, dans le but de garantir la qualité de la formation en médecine et en pharmacie pour les générations futures. La Commission a indiqué, dans un communiqué, que « l’ajournement des examens de la session d’été permettra une opportunité pour atteindre une solution à cette crise » soulignant que « la question des sanctions sera l’une des priorités posés sur la table de cette médiation ».

Bayane Al Yaoum

  • Le Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, l’ambassadeur Omar Hilale a adressé, vendredi, une lettre au président et membres du Conseil de sécurité de l’ONU dans laquelle il a décrié l’instrumentalisation par l’Algérie de son mandat au Conseil pour avancer sa position biaisée sur la question du Sahara marocain. « Le Royaume du Maroc regrette que le briefing organisé par le Conseil de sécurité le 30 mai 2024, sur la situation des réfugiés et personnes déplacées dans le monde, ait été instrumentalisé par l’ambassadeur, représentant permanent de l’Algérie, Amar Bendjama, en sa qualité de membre non permanent du Conseil, pour avancer la position biaisée de son pays sur la question du Sahara marocain, ainsi que sur la situation désastreuse, qui caractérise malheureusement le quotidien des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie », a souligné Hilale dans cette lettre.

Al Ittihad alichtiraki

  • Le Japon a exprimé, vendredi, son « appréciation des efforts sérieux et crédibles du Maroc » dans le cadre de l’initiative d’autonomie pour le règlement de la question du Sahara marocain. Cette position a été exprimée par la ministre japonaise des Affaires étrangères, Yoko Kamikawa, lors de ses entretiens à Tokyo avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a indiqué le ministère nippon des Affaires étrangères dans un communiqué. Se basant sur la position « constante » du Japon, Kamikawa s’est référée à « l’initiative marocaine d’autonomie, présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l’ONU », soulignant les efforts « sérieux et crédibles du Maroc pour faire avancer le processus vers la résolution de la question (Sahara marocain) ».

Al Ahdat Al Maghribia

  • Dans une étape stratégique importante vers l’amélioration de sa capacité à produire de l’énergie et répondre à ses besoins croissants, le Maroc prévoit de lancer un appel d’offres cet été pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le port nord-est de Nador West Med. Selon les déclarations du chef du Service de la gestion des conventions et permis pétroliers et Gaziers au ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, Abdelghafour El Hadjaoui, le ministère prévoit d’atteindre la clôture financière en 2025 avec la construction, tandis que la mise en service et les opérations commerciales sont prévues en 2026. Le terminal méthanier sera connecté à un pipeline existant qui aide le Maroc à importer 0,5 milliard de mètres cubes de GNL par an à partir de terminaux espagnols, suffisamment pour alimenter deux usines de production d’électricité.

Assahra Almaghribia

  • Le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, dimanche à Rabat, la finale de la 23è édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels « Tbourida », comptant pour le championnat du Maroc. Cette édition a été organisée du 27 mai au 02 juin au Royal Complexe des sports équestres et Tbourida de Dar Es Salam, sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI.
- Advertisment -