vendredi 21 juin 2024

Israël a proposé un nouvel accord «global» de cessez-le-feu, affirme Joe Biden

-

«Il est temps que cette guerre se termine»: Joe Biden a appelé vendredi le Hamas à accepter un plan en trois temps vers la fin de la guerre à Gaza proposé par Israël, reposant sur un cessez-le-feu d’abord temporaire, accompagné d’une libération des otages.

Dans une allocution depuis la Maison-Blanche, le président américain a estimé que cette feuille de route, qui selon lui a été soumise au mouvement palestinien Hamas via le Qatar, était une opportunité à ne pas «laisser passer.»

La première phase serait un cessez-le-feu total, avec un retrait des troupes israéliennes des «zones habitées de Gaza», pour une durée de six semaines.

L’arrêt des combats, toujours selon le démocrate de 81 ans, serait accompagné de la libération de certains otages israéliens, notamment les femmes et les malades, et de la remise en liberté de prisonniers palestiniens

Ce cessez-le-feu temporaire pourrait devenir «permanent» si le mouvement palestinien «respecte ses engagements», a ajouté Joe Biden, en appelant le Hamas à «accepter» la proposition d’accord.

La phase suivante du plan comprendrait notamment la libération de tous les otages encore détenus à Gaza.

Il a demandé au gouvernement israélien de résister aux «pressions» des partisans d’un conflit «sans fin».

A plus long terme, le président américain a évoqué une normalisation des relations d’Israël avec l’Arabie saoudite et son inscription dans un «réseau de sécurité régional».

Il a parlé également d’un grand programme de reconstruction à Gaza où les civils, selon lui, vivent aujourd’hui «un enfer», ainsi que du droit des Palestiniens à «l’auto-détermination».

- Advertisment -