vendredi 21 juin 2024

L’OMS livre essence et matériel dans le nord de Gaza pour la première fois depuis le 13 mai

-

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réussi, pour la première fois depuis le 13 mai, à atteindre le nord de la bande de Gaza pour livrer de l’essence et du matériel à l’hôpital Al-Ahli, a annoncé son patron mercredi. 

«L’hôpital Al-Ahli prend en charge deux fois plus de personnes que ce pour quoi il est conçu, il manque de matériels de chirurgie et le personnel n’est pas payé», a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X.

Pour l’heure, aucune opération de chirurgie lourde «ne peut être réalisée le soir, faute de personnel spécialisé», explique le directeur général, ajoutant que l’OMS essaye de déployer une équipe sur place.

Dans des conditions difficiles et «des hostilités intenses», la mission de l’OMS a pu livrer 15 000 litres de carburant – indispensable pour les générateurs de l’hôpital et la production d’électricité – mais aussi 14 lits médicalisés, des médicaments et du matériel de traumatologie pour couvrir les besoins de 1500 personnes.

La mission a aussi permis d’escorter 5 ambulances du Croissant Rouge palestinien pour contribuer à rétablir des services sanitaires dans le nord de l’étroit territoire palestinien.

Les points de contrôle de l’armée israélienne sont aussi source de retards, selon l’OMS.

«En raison de retards à un point de contrôle, la mission n’a pas pu accéder» à un autre l’hôpital à proximité, indique encore le patron de l’OMS.

L’armée israélienne a promis d’anéantir le Hamas après le 7 octobre et lancé une offensive qui a fait au moins 36 096 morts, en majorité des civils, selon des données du ministère de la Santé de l’administration du Hamas.

- Advertisment -