vendredi 21 juin 2024

Mme Leila Benali dément formellement les accusations colportées par « The Australian »

-

La ministre de la Transition énergétique, Leila Benali a réagi face aux accusations colportées contre elle par le journal « The Australian », qui a publié dans un article du lundi 27 mai, une photo prise à Paris montrant une femme échangeant un baiser avec le milliardaire australien Andrew Forrest, affirmant qu’il s’agirait de la ministre marocaine.

Dans un communiqué émanant de son ministère, et dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma, Benali a précisé que ces « allégations sont totalement fausses et infondées » .

En tant que ministre concernée par cette publication mensongère, Leila Benali a nié catégoriquement et formellement tout lien avec la photo en question.

Le communiqué précise « qu’en tant que ministre responsable au sein du gouvernement du Royaume du Maroc, elle défend les intérêts suprêmes du pays et affirme, en tant que femme et mère marocaine, son engagement total à respecter l’éthique et les bonnes mœurs ».

Et le même communiqué de préciser que « Madame Leila Benali, en sa qualité de Ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, souligne que cette tentative de diffamation à son encontre, par le biais de la publication mentionnée, n’est pas la première. Elle considère cela comme une forme de vengeance et de ciblage émanant de groupes d’intérêts en raison de l’échec à atteindre certains gains et objectifs ».

Aussi, la ministre Leila Benali, « en tant que ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, affirme que les marchés publics et les appels d’offres dans le domaine des investissements énergétiques, supervisés par les institutions et entreprises publiques sous la tutelle du ministère, sont soumis aux règles et principes de bonne gouvernance dans le cadre de l’indépendance des décisions des institutions et entreprises publiques concernées » .

Et la même source de conclure que, « Leila Benali exprime sa profonde gratitude et ses remerciements à tous ceux qui l’ont soutenue, qu’ils soient responsables, membres de la société civile ou toute personne de bonne volonté. En même temps, Madame Leila Benali, en sa qualité personnelle et officielle, se réserve le droit de recourir, si nécessaire, à toutes les procédures et démarches légales disponibles pour défendre ses intérêts et ceux du ministère contre quiconque serait impliqué, quel que soit son statut (auteur principal, complice ou contributeur) ».

- Advertisment -