vendredi 21 juin 2024

L’Union des Petites Entreprises de Presse appelle à la création d’une mutuelle des journalistes marocains

-

Le Bureau exécutif de l’Union des Petites Entreprises de Presse a tenu, ce vendredi 24 mai 2024, une réunion pour débattre de plusieurs points inscrits à l’ordre du jour.

Les discussions ont porté notamment sur une feuille de route du projet de création d’une mutuelle des journalistes marocains, qui sera soumise au ministère de tutelle du secteur de la communication, au Conseil National de la Presse, au Ministère de l’Économie et des Finances et aux autres acteurs du secteur de la presse et de l’édition au Maroc.

Selon un communiqué, dont une copie nous est parvenue à lareleve.la, il a été question lors de cette réunion, tenue à Rabat et présidée par notre confrère Ali Moubarak, président de l’Union des Petites Entreprises de Presse, de passer en revue les grandes lignes du projet de la mutuelle qui fournira, entre autres, des prestations au profit des adhérents et leurs familles ..

Le projet de mutuelle, ajoute le même communiqué, vise à sortir de la situation sombre et désespérée dans laquelle vivent les journalistes travaillant dans divers médias.

Le même communiqué précise que l’on s’attend à ce que la mutuelle soit un véritable outil efficace pour améliorer les conditions sociales des journalistes et des employés des entreprises de presse, et pour offrir des services sociaux à leurs familles, dans l’espoir de protéger les journalistes et de garantir leur dignité et leur indépendance financière.

Le communiqué affirme également que, selon la feuille de route du projet de la mutuelle, la priorité doit être donnée à l’élément humain, qui a été négligé pendant des décennies et dont la situation sociale n’a jamais été pensée de manière globale et logique pour préserver sa dignité, ainsi que celle de ses enfants, de sa famille, et de la profession dans son ensemble.
Selon le même communiqué, l’Union des Petites Entreprises de Presse estime que la priorité doit être accordée en premier lieu à la situation des journalistes professionnels.

En effet, sans une situation sociale stable pour les professionnels, les lois restent insuffisantes et ne peuvent pas améliorer le niveau professionnel ni développer le contenu journalistique, à même d’être au diapason de celui des pays avancés dans ce domaine.

Le même communiqué souligne que, selon le texte du projet, la mutuelle fournira principalement des prestations au profit des journalistes et leurs familles, telles que des prêts à la consommation sans intérêt, des prêts gratuits pour les journalistes, des pensions complémentaires pour les journalistes ne bénéficiant pas d’une retraite confortable garantissant leur dignité et celle de leurs familles, ainsi que des prêts gratuits pour l’acquisition d’un logement pour ceux qui ne possèdent pas de résidence principale.

Des accords seront également conclus avec des établissements hôteliers offrant des réductions d’au moins 50 % ainsi qu’avec des compagnies de transport aérien et maritime.

Les membres du bureau exécutif de l’union ont convenu d’approfondir les discussions autour de l’amélioration des différents aspects du projet, invitant les confrères et consœurs à soutenir ce projet et à l’enrichir avec leurs propositions et remarques précieuses..

Lors de cette réunion, d’autres points inscrits à l’ordre du jour ont été discutés. Il s’agit des amendements à la loi 89-13 relative au statut du journaliste professionnel, la loi 90-13 portant création du Conseil National de la presse ainsi que la loi 88-13 sur la presse et l’édition.

Le communiqué a également indiqué que les problèmes auxquels sont confrontées les petites entreprises de presse et leurs répercussions sur la profession ont été discutés, notamment en raison de l’absence de la publicité et du soutien, le rôle de ces entreprises dans la revitalisation de la profession, le développement du journalisme et la préservation des emplois.

Et le communiqué de souligner qu’une feuille de route pour les activités de l’Union durant le deuxième semestre de l’année en cours a été élaborée, ainsi que des rencontres avec les responsables et les membres adhérents à l’échelle nationale, avec des priorités bien définies.

Les membres du bureau exécutif de l’Union des petites entreprises de presse ont réitéré leur appel pour la révision des modalités de distribution du soutien destiné aux entreprises de presse structurées et répondant à toutes les conditions légales en vigueur.

Et le communiqué de conclure que, les membres du bureau exécutif de l’Union des petites entreprises de presse ont appelé à ce que ces entreprises de presse structurées bénéficient du soutien accordé par le ministère concernant le paiement des salaires des journalistes et le règlement des cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale.

- Advertisment -