mercredi 19 juin 2024

Revue de presse de ce vendredi 24 mai 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 24 mai 2024:

L’Opinion

  • Au fur et à mesure que le temps passe, l’usage d’Internet dans la vie quotidienne se généralise au Maroc. Or, la qualité des services numériques et de télécommunication fait souvent défaut aux yeux d’une grande partie des utilisateurs. C’est ce que révèle la nouvelle enquête nationale de la Fédération Nationale des Associations de Consommateurs (FNAC), dont les conclusions sont accablantes pour les opérateurs. Il en ressort que la majorité des consommateurs sont insatisfaits des services offerts qui ne valent pas les prix payés. Réseau Internet, service après-vente, services numériques et transparence sont relevés comme des motifs d’insatisfaction des personnes interrogées, dont la plupart ignorent les termes des contrats signés avec les fournisseurs.
  • Le Maroc a atteint la conformité internationale dans sa lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), marquant ainsi une avancée significative dans la consolidation de son système financier. Cette conformité aux normes du GAFI vient couronner la mobilisation globale et constante de l’ensemble des départements gouvernementaux et des institutions concernées par cet important chantier national. Elle vient finalement renforcer l’image du Maroc sur la scène économique mondiale, ouvrant de nouvelles opportunités d’investissement et consolidant ses relations avec ses partenaires internationaux, principalement européens.
  • Lancé il y a 4 ans, dans le cadre du Plan Maroc Vert, le programme d’agrégation agricole connaît un essor remarquable. Selon les données présentées par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, en réponse à une question écrite d’un député, ce programme ambitieux a permis la réalisation de 84 projets couvrant une superficie totale de 188.000 hectares. Ainsi, ces projets ont bénéficié à 58.300 agriculteurs répartis sur plusieurs régions du Royaume, dont 80 % sont des petits agriculteurs. Ce nouveau modèle d’organisation des petits agriculteurs, autour d’acteurs privés ou d’associations professionnelles, permet de dépasser les contraintes liées au morcellement des terres, tout en assurant aux agriculteurs l’accès aux techniques modernes de production, aux financements et aux marchés.

Le Matin

  • Dans le cadre de la coopération militaire maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice de lutte contre les armes de destruction massive s’est déroulé jeudi au port militaire d’Agadir. Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’exercice combiné maroco-américain “African Lion 2024” qui se tient conformément aux Hautes Instructions du Roi, Chef suprême et Chef d’État-Major général des Forces Armées Royales. Axé principalement sur la conduite des opérations de reconnaissance, de neutralisation des armes de destruction massive improvisées, des engins de dispersion radiologique et de décontamination NRBC, l’exercice de lutte contre les armes de destruction massive vise à rehausser davantage les capacités opérationnelles et tactiques des compagnies NRBC et NEDEX de l’Unité de secours et de sauvetage des FAR pour faire face à une situation de crise présentant des risques radiologiques, chimiques et explosifs.
  • Le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a présenté, lors du « Dialogue de Doha » sur la mobilité de la main-d’œuvre entre les États du Golfe et les pays africains, la nouvelle politique du Maroc en matière de migration et d’asile. Dans son intervention lors de la séance inaugurale, Sekkouri a souligné que le Royaume du Maroc, conscient de l’importance des questions de migration dans leurs dimensions légales et humaines, a lancé depuis 2013 une nouvelle politique de migration et d’asile. Et d’ajouter que cette politique, initiée conformément aux Hautes Orientations Royales et en application des engagements internationaux du Maroc, repose sur une approche humaine et responsable, ainsi que sur la coopération et des partenariats renouvelés avec l’ensemble des parties prenantes nationales et internationales.
  • Après avoir cofinancé les projets solaires du Groupe OCP, la Société financière internationale s’apprête à lui approuver un prêt de 100 millions d’euros pour soutenir son «Programme Eau». Ce financement permettra la construction d’un pipeline de 219 km destiné à acheminer l’eau dessalée à partir de Jorf Lasfar vers la zone minière de phosphate de Khouribga, contribuant ainsi à la stratégie de durabilité de l’OCP et à son objectif d’utilisation exclusive de sources d’eau non conventionnelles.

Libération

  • Le Roi Mohammed VI a adressé un message au Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, Souverain du Royaume d’Arabie Saoudite, suite au malaise qu’il a subi. Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec une vive émotion la nouvelle de l’hospitalisation du Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, implorant le Très-Haut que ce malaise soit passager. A cette occasion, le Roi exprime sa profonde préoccupation pour l’état de santé du Souverain d’Arabie Saoudite et ses sincères sentiments de compassion, implorant le Tout-puissant de lui accorder prompt rétablissement et de perpétuer sur lui les bienfaits de la santé et de la quiétude et de l’entourer de la protection divine.

L’Economiste

  • Les professionnels de la santé ont lancé une grève nationale les 22 et 23 mai dans les hôpitaux du pays. Ce mouvement de protestation a été bouclé par un sit-in devant le Parlement jeudi. L’arrêt de travail a été décrété par la coordination syndicale nationale du secteur de la santé, qui regroupe toutes les représentations des centrales syndicales dans ce département, dont notamment l’UMT, la CDT, la FDT, l’UGTM et l’ODT. Plusieurs observateurs ne comprennent pas la colère des professionnels de la santé qui avaient pourtant mené avant la fin de l’année dernière un processus de dialogue sectoriel avec le ministère de tutelle qui avait abouti à la conclusion d’un accord. En dépit de cela, la coordination syndicale a décidé une grève nationale et un sit-in devant le Parlement. Par ces mouvements, elle veut exprimer sa protestation contre l’incapacité du gouvernement à mettre en œuvre l’accord du 29 décembre 2023 et son procès-verbal signé en janvier dernier.
  • Cette année 2024 sera décisive pour le gazoduc Nigeria-Maroc. Le projet progresse selon le plan établi. Le lancement des appels d’offres EPC (Engineering Procurement and Construction) est très proche. «Le projet du gazoduc africain Atlantique Nigeria-Maroc a enregistré des avancées majeures, avec notamment la finalisation de son étude d’avant-projet détaillé (Front-End Engineering Design-FEED) et le démarrage des activités de veille et des études environnementales sur le terrain. La finalisation des packages EPC, pour le lancement des appels d’offres pour la construction, est programmée pour fin 2024», souligne Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym). La décision finale d’Investissement (FID) pourra être prise l’année prochaine, lorsque le financement sera bouclé. Pour rappel, la réalisation de ce projet coûtera plus de 25 milliards de dollars.

Al Bayane

  • Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a lancé mercredi une campagne nationale de sensibilisation à l’importance des mille premiers jours de la vie de l’enfant sous le slogan « Les mille premiers jours, le fondement de l’avenir de nos enfants ». Initiée jusqu’au 22 juin en partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), cette campagne vise à sensibiliser à l’importance de cette étape de la vie d’un enfant pour son développement physique, cognitif, social et émotionnel, qui s’étend du début de la grossesse jusqu’à l’âge de deux ans, souligne le ministère dans un communiqué.

Al Massae

  • Les éléments du Centre judiciaire de la Gendarmerie Royale à Safi ont réussi à mettre en échec une tentative de trafic d’une grande quantité de Chira au niveau de la commune de Khatazakane dans la province de Safi. Après avoir reçu des informations précises, les éléments de la Gendarmerie Royale ont réussi à appréhender un camion de la marque «Isuzu » chargé d’une grande quantité de Chira, dont les personnes à bord ont tenté de fuir dès l’arrivée des gendarmes, avant que deux individus soient interpellés. La quantité des drogues saisis s’élève à 9,5 tonnes de Chira.

Bayane Al Yaoum

  • L’exécution des budgets des collectivités territoriales fait ressortir un excédent global de 5,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin avril, contre un excédent global de 1,6 MMDH enregistré un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce résultat tient compte d’un solde positif de 413 millions de dirhams (MDH) dégagé par les comptes spéciaux et les budgets annexes, précise la TGR dans son récent Bulletin mensuel de statistiques des finances locales (BMSFL), notant que cet excédent est destiné à couvrir les dépenses engagées et devant être payées au cours de l’année 2024. Les budgets annexes et les comptes spéciaux gérés par les collectivités territoriales ont dégagé, quant à eux, des soldes positifs de 1 MDH et 591 MDH à fin avril respectivement, contre un solde nul pour les budgets annexes et un solde positif de 413 MDH pour les comptes spéciaux réalisés un an auparavant.

Al Ittihad alichtiraki

  • Des ambassadeurs de plusieurs pays africains ont salué la « crédibilité » et « l’audace » de l’Initiative du Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’océan Atlantique. « En dépit des défis sécuritaires auxquels sont confrontés les pays du Sahel, le Maroc ambitionne, à travers l’Initiative Royale, à faire de la côte Atlantique un centre d’intégration économique à grande échelle », ont-ils indiqué lors d’un panel sur « L’Initiative atlantique et l’intégration économique » organisé dans le cadre de la 5ème édition des « Journées internationales de macroéconomie et de finance » (JIMF) tenue à Dakhla. Ils ont été également unanimes à souligner que la pauvreté est à l’origine de nombreux problèmes entravant le développement des pays du sahel, d’où l’importance de cette Initiative qui va indubitablement favoriser le développement de l’économie africaine.

Al Ahdat Al Maghribia

  • La crise des étudiants en médecine s’aggrave alors que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé de ne pas reporter la date des examens. Les étudiants de médecine, de médecine dentaire et de pharmacie ont reçu des convocations pour passer les examens en juin prochain, malgré le dialogue lancé par les différentes facultés de médecine avec les parents des étudiants. On espérait que les résultats de ce dialogue constitueraient une percée pour dénouer cette crise qui dure depuis six mois et ainsi calmer la situation, mais la décision de pas reporter la date des examens et l’appel à arrêter le boycott ont poussé la Commission nationale des étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie à étudier la possibilité d’organiser de nouvelles manifestations qui aggraveraient de plus en plus la crise. Les familles ont exprimé leur mécontentement de cette décision, qui a suivi le dialogue avec les doyens des facultés. Les familles, qui s’attendaient à un dénouement de la situation à travers l’annonce par le ministère de tutelle du report des examens et d’une nouvelle programmation des stages hospitaliers, ont été surprises par la publication de nouvelles sanctions disciplinaires à l’égard des étudiants, atteignant l’exclusion définitive de la faculté.

Assahra Almaghribia

  • Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu avec l’Administratrice de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), Samantha Power. Lors d’un point de presse à l’issue de ces entretiens à Rabat, Power a tenu à réitérer l’appui des Etats-Unis aux réformes menées, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, en matière de gouvernance, d’éducation et de développement. Saluant les nombreuses réalisations accomplies par le Maroc en matière de réformes et de développement, elle a aussi souligné le rôle agissant joué par le Royaume à l’échelle continentale et régionale.
- Advertisment -