vendredi 21 juin 2024

Festival de Cannes 2024 : Anya Taylor et Chris Hemsworth se confient sur le tournage difficile de « Furiosa »

-

Les deux acteurs, ennemis jurés à l’écran, ont payé de leurs personnes sur le film de George Miller
Furiosa, une saga Mad Max de George Miller, qui sort ce mercredi, a fait vibrer les spectateurs du Festival de Cannes. Ce préquel de Mad Max Fury Road explique comme la guerrière incarnée par Charlize Theron dans le précédent film est devenue aussi féroce. Anya Taylor-Joy, vue dans Le Jeu de la dame et Last Night In Soho d’Edgar Wright reprend le rôle face à Chris Hemsworth en méchant flamboyant et sadique.

Les deux comédiens se sont fait des looks de folie sous la direction du cinéaste australien. « Cela m’a changé de Thor à tous points de vue, explique Chris Hemsworth. Dementus, que j’incarne, a tellement souffert qu’il a perdu une grosse part de son humanité. C’était très amusant de jouer un méchant pareil après avoir incarné un superhéros. »

   Des personnages fous à lier

Les héros de Furiosa, qu’ils soient censés être des méchants ou non, ne sont pas particulièrement équilibrés. Ils s’entretuent avec un entrain évident, se torturent ou se font torturer et se lancent dans des poursuites en véhicules parfois faits de bric et de broc.

« Je ne savais pas conduire avant de faire le film, raconte Anya Taylor-Joy. J’ai appris pour le film. C’était un tournage très physique, plus que je ne l’aurais imaginé. Furiosa est un personnage si riche qu’il aurait fallu être folle pour ne pas accepter de le jouer. » Séparée de sa mère dès l’enfance, cette gamine débrouillarde grandit dans un monde postapocalyptique où elle ne doit sa survie qu’à son ingéniosité.

« Dementus et elle sont deux faces de la même pièce façonnée par un univers incroyablement féroce. Ils se haïssent mais se complètent », explique Chris Hemsworth. Leur détestation réciproque s’articule autour d’un récit très riche où chacune et chacun doit lutter pour récupérer des ressources indispensables.

   George Miller à la manœuvre

« George avait tout prévu dans le moindre détail pour qu’on se sente le plus à l’aise possible, se souvient Anya Taylor-Joy. Le réalisateur de deuxième équipe travaillait déjà sur Mad Max 2. George lui avait indiqué chaque plan et nous faisait recommencer ce que nous avions tourné avec lui quand il n’était pas satisfait ! » Le résultat est sur l’écran. On a peine à croire qu’on puisse arriver à ce degré de perfection dans l’action.

   Entrer dans la légende « Mad Max »

Cela n’a pas été un tournage facile, reconnaît Anya Taylor-Joy. J’avais parfois jusqu’à sept couches de poussière sur mes vêtements et pour les scènes finales, je passais cinq heures à me faire maquiller, mais franchement, cela en valait la peine. J’étais tombée amoureuse du personnage dans sa version créée par Charlize Theron. Je suis fière d’avoir pu participer à sa légende. »

Chris Hemsworth partage son enthousiasme. « George a créé une héroïne unique, une femme libre et forte. L’occasion qu’il m’a donnée de faire partie de son monde était une aubaine. » A quand Furiosa 2 ? Les deux compères sont sur les starting-blocks pour retravailler à suivre George Miller sur tous ses projets. Un peu comme nous en somme.

- Advertisment -