mardi 28 mai 2024

Mondial 2030: Nizar Baraka expose les projets majeurs d’infrastructures

-

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a présenté mardi 14 mai 2024 à la Chambre des Conseillers, une série de projets en cours de réalisation en vue d’accueillir divers événements sportifs et culturels dans le Royaume.

 Baraka a confirmé la signature de conventions avec six régions pour un montant de plus de 20 milliards de dirhams, et travaille sur l’étude de contrats avec d’autres régions en vue de leur signature cette année, dans le but de désenclaver certaines provinces.

Nouvelles autoroutes

En ce qui concerne les autoroutes, le ministre a indiqué, en réponse aux questions des conseillers sur les mesures prises dans le domaine des infrastructures routières et portuaires en préparation des événements sportifs, le lancement de nombreux grands projets, dont l’autoroute continentale entre Rabat et Casablanca qui sera réalisée à l’horizon 2030 pour accompagner l’organisation de la Coupe du Monde, et qui sera adjacente au grand stade qui sera construit dans la ville de Benslimane.

Baraka a souligné que le ministère est en train de réaliser une autoroute reliant Guercif à Nador, en plus du projet de l’autoroute Casablanca-Berrechid, et Titt Mellil-Berrechid qui a récemment commencé, ainsi que le renforcement de plusieurs sections d’autoroutes dans le cadre des grandes réformes prévues jusqu’à la fin de l’année 2024.

Baraka a également mentionné que le ministère est sur le point de terminer l’étude relative à l’autoroute entre Fès et Marrakech via Béni Mellal et Khénifra, soulignant son importance pour la revitalisation de ces provinces et l’impulsion d’un développement pour toutes ces régions, ainsi que la liaison entre des capitales importantes comme Marrakech et Fès.

Le ministre a ajouté que, conformément aux directives royales, des tronçons routiers sont à l’étude pour atteindre l’objectif de 3 000 kilomètres fixé par Sa Majesté le Roi à moyen terme.

Renforcement des ports

En ce qui concerne le secteur portuaire, Baraka a précisé dans son discours qu’il fait partie de l’économie bleue à laquelle le Royaume accorde une importance particulière, soulignant que le ministère a lancé des projets majeurs, parmi lesquels le projet du Nador West Med qui sera opérationnel à partir de l’année 2025, dont les travaux se termineront cette année.

Il a également évoqué le port de Dakhla Atlantique auquel Sa Majesté le Roi accorde une importance primordiale, en raison de son rôle dans le développement régional et de faire du Royaume un pôle de développement pour toute l’Afrique, expliquant que les villes côtières bénéficieront de ce grand port, en plus de son importance pour l’exportation de l’hydrogène vert.

Baraka a ajouté que des efforts sont également en cours pour renforcer le port de Jebha afin qu’il soit prêt à l’horizon 2025, et le port de Safi, ainsi que le nouveau port de phosphate à Laâyoune qui sera prêt à la fin de cette année, ainsi que le renforcement et l’extension du port de Dakhla.

Le ministre a affirmé l’existence d’autres projets liés au développement des ports principaux et des quais, ajoutant que le ministère étudie un nouveau port à Tan-Tan qui viendra s’ajouter à ces ports, afin de donner un élan fort au développement du Royaume et de porter les infrastructures au plus haut niveau.

- Advertisment -