mardi 28 mai 2024

Manque de vitamine D : Quels sont les aliments qui en contiennent le plus ?

-

Bien que le soleil soit sa principale source, découvrez les aliments riches en vitamine D pour booster votre apport

Bien que l’exposition modérée au soleil soit la meilleure source de vitamine D, elle n’est pas toujours accessible, en raison de facteurs comme le manque d’ensoleillement dans certains départements ou le travail en intérieur. Dans ce contexte, une alimentation riche en vitamine D peut s’avérer être une bouée de sauvetage avant de recourir à la supplémentation.

   Des signes qui peuvent démontrer un déficit en vitamine D

Un déficit en vitamine D peut se manifester par divers symptômes physiques, notamment une fatigue persistante, une faiblesse musculaire et une sensation de déprime. La peau sèche, les crampes, les douleurs articulaires et la fragilité osseuse peuvent également être des signes révélateurs. Pour évaluer le niveau de vitamine D dans le sang, un taux inférieur à 30 ng/ml est considéré comme insuffisant, tandis qu’un taux en dessous de 20 ng/ml indique un déficit modéré à sévère. Pour connaître précisément votre taux de vitamine D et détecter un éventuel déficit, seul un dosage sanguin peut fournir des informations fiables.

   Du saumon au menu des prochaines semaines

Le saumon, membre éminent des poissons gras, est réputé pour sa richesse en acides gras bénéfiques, notamment les oméga-3. Son contenu élevé en lipides, pouvant atteindre jusqu’à 12,5 %, est principalement composé de graisses favorables à la santé. Consommé régulièrement, il contribue à la santé cardiovasculaire. En outre, il est une source importante de minéraux (phosphore, sélénium, calcium) et de vitamines B, D et E. La quantité de vitamine D dans le saumon varie selon l’espèce et le mode de cuisson, avec des valeurs allant de 6 à 23 µg pour une portion de 100 g, le saumon rose cuit au four ou grillé étant parmi les plus riches.

Le choix de produits de la mer labellisés est une bonne option pour favoriser une consommation responsable. Les labels les plus courants incluent le MSC, l’ASC et le label bio européen. Le label MSC garantit une pêche durable en préservant les stocks de poissons et en réduisant l’impact sur les écosystèmes marins, malgré certaines critiques du WWF sur sa véracité. Quant au label ASC, il se concentre sur l’aquaculture et promeut des pratiques respectueuses de l’habitat naturel, de l’intégrité génétique des espèces et des normes strictes en matière d’eaux usées.

   La truite, un poisson à inviter dans l’assiette sans tarder

La truite, souvent présente sur les étals des poissonniers, est une excellente source de protéines complètes, de vitamines et de minéraux essentiels. Elle est riche en acides gras poly-insaturés comme les oméga-3, bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. En plus de sa teneur élevée en phosphore, sélénium et vitamines B et D, une portion de 100 g de truite arc-en-ciel cuite au four peut fournir près de trois quarts des apports quotidiens recommandés en vitamine D pour les enfants et les adultes.

   Le hareng de l’Atlantique pour varier les plaisirs

Le hareng, poisson des mers froides, est une excellente source de vitamine D, une portion de 100 g fournissant près de la moitié des besoins quotidiens recommandés. Le mode de cuisson peut toutefois influencer légèrement sa teneur : par exemple, le hareng mariné de l’Atlantique offre 7 µg de vitamine D pour 100 g, tandis qu’une portion cuite au four ou grillée en contient 5,4 µg. En plus de sa richesse en oméga-3 (jusqu’à 2,2 g pour 100 g) et en minéraux tels que le phosphore et le sélénium, le hareng est très apprécié pour ses bienfaits sur la santé osseuse et la prévention des radicaux libres.

- Advertisment -