mercredi 22 mai 2024

Les relations entre le Maroc et l’Autriche, un exemple de partenariat euro-africain

-

Les relations historiques qui lient le Maroc et l’Autriche constituent un exemple de ce que devrait être le partenariat euro-africain, ont affirmé les participants à un colloque, mardi soir dans les locaux de l’École des hautes études internationales de Vienne.

Lors de cette rencontre, organisée à l’occasion de la présentation du livre du séminaire international “Dimensions historiques et diplomatiques des relations entre le Maroc et l’Autriche”, tenu le 16 juin 2023 en célébration du 240ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, les intervenants ont souligné que Rabat et Vienne sont déterminés à capitaliser sur cet acquis historique, en vue de promouvoir le partenariat bilatéral dans tous les domaines.

Dans une allocution à cette occasion, l’Ambassadeur du Maroc en Autriche, Azzeddine Farhane, a indiqué que la célébration de cet anniversaire offre aux deux parties “l’opportunité de revenir sur l’histoire, de mieux comprendre la dynamique que connaissent actuellement les relations entre nos deux pays, ainsi que d’explorer les moyens de contribuer ensemble à les développer davantage et les approfondir sur la base de notre patrimoine historique partagé unique, commun et riche”.

Et de relever que l’ouvrage, lancé à cette occasion, englobe les travaux d’éminents professeurs marocains et autrichiens ainsi que des documents historiques issus de la Bibliothèque nationale autrichienne et des Archives d’Etat autrichiennes, et met la lumière sur des éléments essentiels permettant une bonne compréhension de l’évolution des relations bilatérales tout au long de 240 années.

L’ouvrage met ainsi en avant le rôle ‘’crucial’’ joué par le Maroc et l’Autriche, deux nations dotées d’une riche histoire, dans les relations internationales contemporaines, a souligné M. Farhane, notant que les deux pays ont contribué de manière ‘’significative’’ au rapprochement entre l’Europe et l’Afrique du Nord.

“Les déterminants de la politique étrangère des deux pays reflètent avec éloquence cet ancrage historique, qui continue de servir de fondement solide à leur soft power”, a-t-il fait remarquer.

Cet ouvrage met l’accent, entre autres, sur le rôle joué par le Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah et l’empereur Joseph II, deux monarques visionnaires et des architectes de réformes profondes qui, grâce à leur perspicacité et leur sagesse, ont su gérer les contraintes géopolitiques de leur époque et réorienter le cours de l’histoire, en mettant en œuvre des réformes et des changements et en forgeant des alliances avec les autres puissances, a souligné l’ambassadeur.

Il a aussi indiqué que malgré les changements et les bouleversements importants survenus dans la politique mondiale au cours des 19ème et 20ème siècles, les relations entre le Maroc et l’Autriche sont restées excellentes et le Traité d’amitié et de commerce signé entre les deux parties n’a jamais été dénoncé et reste toujours en vigueur, devenant une référence pour les traités internationaux contemporains.

“L’analyse approfondie des dimensions historiques et diplomatiques des relations entre le Maroc et l’Autriche, réalisée par les éminents professeurs ayant contribué à cet ouvrage, nous offre aujourd’hui un patrimoine historique unique, commun et riche à partager et à exploiter pour d’autres recherches académiques connectant le passé au présent”, a estimé M. Farhane.

Par ailleurs, il a noté que la célébration des 240 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, couronnée par les visites réussies au Maroc du Chancelier fédéral, M. Karl Nehammer, et du président du Conseil national autrichien, M. Wolfgang Sobotka, a “donné un nouvel élan au partenariat bilatéral et confirmé leur volonté commune de rehausser leur coopération et d’établir un dialogue stratégique au niveau des ministres des Affaires étrangères, en vue d’approfondir les domaines de coopération existants et de développer de nouvelles voies de collaboration”.

De son côté, le directeur de l’Ecole des hautes études internationales de Vienne, Emil Brix, a mis en exergue l’excellence des relations entre le Maroc et l’Autriche, qui s’appuient sur une longue histoire de 240 ans, relevant que les échanges bilatéraux connaissent une forte dynamique notamment sur le plan politique, avec les visites au Royaume effectuées l’année dernière par MM. Nehammer et Sobotka.

Ces échanges de haut niveau traduisent le caractère distingué des relations entre Rabat et Vienne et la volonté de les rehausser davantage, a-t-il dit, soulignant que la coopération entre les deux pays va au-delà de la coordination politique pour embrasser les secteurs économique et culturel, ainsi que la collaboration dans le domaine de la migration.

Pour sa part, le directeur général des affaires culturelles internationales au ministère autrichien des Affaires européennes et internationales, Christoph Thun-Hohenstein, a affirmé que les relations maroco-autrichiennes sont fondées sur un riche héritage historique qui constitue une source de motivation pour les développer davantage et à une cadence plus accélérée.

La coopération dans le domaine culturel occupe désormais une place importante dans la coopération bilatérale, a-t-il fait savoir, ajoutant que le Maroc est l’un des pays arabes et africains avec lesquels l’Autriche entretient les relations culturelles les plus riches, alors qu’il reste encore des domaines culturels qui peuvent faire l’objet d’un renforcement de la coopération et de la coordination bilatérale.

Thun-Hohenstein a aussi mis en avant l’image ‘’très positive’’ que les Autrichiens ont du Maroc et leur grand intérêt pour l’histoire et l’héritage culturel du Royaume, ce qui explique l’affluence accrue des touristes autrichiens sur la destination Maroc.

Ce colloque a connu la participation d’un parterre de diplomates, de parlementaires et de hauts responsables autrichiens, en plus de nombreux professeurs chercheurs, historiens et étudiants.

- Advertisment -