vendredi 24 mai 2024

Maroc/Mauritanie : les collectivités territoriales invitées à s’inscrire pleinement dans l’Initiative Royale pour l’Atlantique

-

Les collectivités territoriales du Maroc et de la Mauritanie sont invitées à s’inscrire pleinement dans l’Initiative pour l’Atlantique que SM le Roi Mohammed VI a lancée en faveur des pays du Sahel pour un développement global et intégré, selon des participants au 2è Forum maroco-mauritanien organisé mardi à Rabat.

Ce Forum, initié par l’Association des régions du Maroc et l’Association mauritanienne des régions sous le thème « Régionalisation et développement intégré et durable des territoires au Maroc et en Mauritanie », a été l’occasion d’examiner les possibilités pour les deux pays de mutualiser leurs efforts notamment pour la concrétisation de cette vision royale visant à faire de l’espace afro-atlantique une région de paix, de sécurité et de prospérité partagée.

Le Maroc et la Mauritanie, tous deux engagés dans un processus de régionalisation avancée sur la base d’une approche démocratique et participative, partagent plusieurs similitudes notamment en termes de découpage territorial, de prérogatives et de lois organiques, a souligné Mbarka Bouaida, présidente de l’Association des régions du Maroc.

L’expérience marocaine, a-t-elle affirmé, a démontré la pertinence et l’efficience de ce choix comme en témoignent les acquis réalisés à la faveur des différents programmes de développement régional, qui ont permis l’implémentation de politiques publiques territoriales traduisant les besoins et les aspirations des populations.

Elle s’est félicitée, dans une déclaration à la MAP, de l’Initiative Royale qui ambitionne de faire de la zone afro-atlantique un espace de paix, de sécurité et de prospérité partagée, mettant l’accent sur le rôle majeur qui revient aux régions pour une déclinaison territoriale de cette vision à même de garantir un développement intégré et durable des États africains concernés.

« Nous sommes en train de discuter des moyens pour renforcer notre partenariat bilatéral à travers l’ensemble des régions, qui tiendra compte des différents aspects de cette vision », a-t-elle dit, rappelant que l’Association des régions du Maroc a également conclu avec les Etats du Sahel des partenariats devant aboutir à une vision d’ensemble de développement. Même son de cloche du côté de la présidente de l’Association mauritanienne des régions et présidente de la région de Nouakchott, Fatimetou Abdelmalik, qui a mis en avant le rôle central des collectivités territoriales, de par leur relation de proximité avec le citoyen, dans la concrétisation de cette vision Royale à travers l’élaboration de projets et de stratégies de développement.

Rappelant la signature, il y a deux ans, de plusieurs conventions entre les régions mauritaniennes et marocaines dans divers domaines d’intérêt commun, elle a soutenu que cette rencontre permettra l’actualisation et la révision desdits accords afin de promouvoir ce modèle de partenariat dans la région, d’approfondir la coopération décentralisée entre les deux pays et de favoriser l’échange d’expériences et d’expertises en matière de développement local.

D’après Abdelouahab El Jabri, gouverneur à la Direction générale des collectivités territoriales, cette rencontre intervient dans le sillage de l’annonce par Sa Majesté le Roi d’une nouvelle initiative qui consiste à fédérer toutes les énergies et à partager l’expérience du Maroc afin de soutenir les pays du Sahel et libérer ainsi l’énorme potentiel dont regorge la région, le but étant d’accélérer la croissance et le développement intégré et durable de ses économies.

Cette initiative traduit la vision royale qui ambitionne de repenser, collectivement, le modèle de coopération pour des solutions innovantes, audacieuses et structurantes dans une logique gagnant-gagnant avec les pays africains frères et amis, a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs souligné l’importance de cette rencontre dans le renforcement de la coopération sud-sud et la consécration de la culture de dialogue constructif et de participation agissante en vue d’améliorer les mécanismes de gouvernance locale dans les deux pays et de relever les défis actuels et futurs pour un développement territorial global. Il a dans ce sens mis en avant la contribution de la régionalisation dans le progrès et le développement socio-économique des territoires par la mise en place de stratégies, de programmes et de plans d’action visant la lutte contre les disparités et les déséquilibres sociaux et territoriaux.

Cette rencontre intervient suite au franc succès de la première édition du Forum maroco-mauritanien, tenu en janvier 2020 à Nouakchott et qui a permis d’identifier les dysfonctionnements rencontrés dans la mise en œuvre progressive de la gouvernance des régions dans les deux pays et de prospecter les opportunités de coopération décentralisée afin de permettre aux acteurs régionaux d’améliorer l’efficience des collectivités territoriales en tant que leviers d’un développement socio-économique inclusif.

Trois axes ont été au menu de cette édition : les instruments de programmation du développement intégré et durable, les mécanismes de financement des projets territoriaux, et les sociétés de développement régional et la gestion associative des projets de développement socio-économique.

- Advertisment -