dimanche 26 mai 2024

L’attaque lancée par l’Iran contre Israël: Analyse et Perspectives

-

L’attaque lancée par l’Iran contre Israël cette nuit suscite des interrogations et des réflexions sur ses implications géopolitiques. Frédéric Encel, docteur en géopolitique et maître de conférences à Sciences Po Paris, apporte un éclairage sur cet événement sans précédent.

Selon Encel, dans un témoignage sur franceinfo, dimanche 14 avril, cette attaque témoigne d’une tentative de l’Iran de restaurer sa crédibilité après les récentes frappes infligées par Israël à ses chefs des Gardiens de la Révolution, tant en Syrie qu’au Liban. Il souligne que bien que l’Iran soit dirigé par des fanatiques, ces derniers évaluent les rapports de force avec finesse. L’attaque, bien que consistante en termes de nombre de projectiles, ne revêt pas une menace immédiate de par son manque de précision et de systèmes de guidage.

Une notion de retenue émerge également de l’analyse d’Encel. L’Iran a fourni des détails sur la quantité d’engins, leur heure de départ et d’arrivée, avant même qu’ils n’atteignent le territoire israélien. Cette stratégie semble délibérée, peut-être dans le but de limiter les répercussions potentielles de l’attaque et de maintenir un certain contrôle sur la situation.

Pourtant, Encel souligne les limites de cette démonstration de force. Les capacités anti-missiles des États-Unis et d’Israël sont avérées, renforçant ainsi leur alliance et réduisant l’impact de l’attaque iranienne. De plus, des pays régionaux tels que la Jordanie, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, loin de soutenir l’Iran, affirment avoir intercepté des missiles iraniens, mettant en lumière l’isolement croissant de Téhéran.

En ce qui concerne la réponse attendue d’Israël, Encel envisage une réaction graduée, en accord avec les déclarations de Joe Biden soulignant la nécessité d’éviter une riposte disproportionnée. Une réponse ciblée sur des hauts responsables politiques et militaires des Gardiens de la Révolution, mais menée sur une base militaire plutôt que sur le sol iranien, pourrait être une option envisagée par Israël.

L’attaque iranienne contre Israël soulève des questions complexes sur les rapports de force régionaux et les intentions stratégiques de Téhéran. Alors que la situation reste tendue, une réponse mesurée semble être privilégiée pour éviter une escalade incontrôlable du conflit.

- Advertisment -