mardi 21 mai 2024

Gad Elmaleh admet qu’il « aurait dû assumer » le plagiat à l’époque du scandale CopyComic

-

En 2019, Gad Elmaleh et plusieurs autres humoristes ont été accusés de plagiat dans d’éloquentes vidéos YouTube qui mettaient des sketchs en miroir pour en relever les similitudes. Cinq ans après, le comédien marocain a souhaité prendre ses responsabilités.

Dans une interview accordée à Télérama et publiée ce lundi, Gad Elmaleh a regretté la manière dont il avait géré le scandale à l’époque. « J’aurais dû assumer qu’il m’était arrivé de prendre des vannes à des Américains », a-t-il reconnu. « Pas parce que j’étais en panne d’inspiration – j’ai prouvé que j’en avais – mais par facilité. »

   « J’ai compris qu’il fallait dire les choses »

Gad Elmaleh se souvient avoir été particulièrement ciblé par les médias et le public à l’époque, par rapport aux autres humoristes épinglés. « Enfermé dans mon orgueil, je suis rentré dans le jeu, je me suis justifié », a déclaré l’homme de 52 ans. « Je n’en dormais plus la nuit. Ce n’est pas l’accusation qui me faisait mal, mais la peur qu’on ne m’aime plus. »

À l’époque des faits, Gad Elmaleh s’était justifié et avait attaqué le compte YouTube qui l’accusait de plagiat, CopyComic. L’humoriste avait même brièvement réussi à faire retirer les vidéos le concernant de la plateforme. Aujourd’hui, il voit ce scandale comme la « période la plus bénéfique de [sa] carrière ». « Mes certitudes se sont toutes effondrées », se souvient-il. « J’ai compris qu’il fallait dire les choses, quelles qu’elles soient. »

De retour en France après un séjour de plusieurs années aux États-Unis, Gad Elmaleh se produira sur scène en 2024 et en 2025 avec un nouveau spectacle, Lui-même. Toutes les dates de 2024 affichent déjà complet, un succès pour l’humoriste qui en avait fini avec son expérience outre-Atlantique : « Je suis allé aux États-Unis pour me dépasser, être aimé, alors que j’ai tout ici. »

- Advertisment -