mercredi 22 mai 2024

M. Hilale devant l’AG de l’ONU: Le Maroc, premier pays à acheminer une aide humanitaire terrestre aux populations de Gaza

-

L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a souligné, lundi à New York, que le Royaume, grâce au leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est le premier pays à acheminer une aide humanitaire directe par voie terrestre au profit des populations de Gaza et d’Al-Qods.

Intervenant lors d’une réunion de l’Assemblée générale de l’ONU sur l’utilisation du veto, M. Hilale a rappelé que dans le cadre de l’engagement effectif et l’intérêt constant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, accorde à la cause palestinienne et en droite ligne des Très Hautes instructions du Souverain, il a été procédé, durant le mois dernier, au lancement d’une opération humanitaire d’envergure en faveur des populations palestiniennes de Gaza et de la ville sainte d’Al-Qods.

Cette aide ordonnée par Sa Majesté le Roi pour le peuple palestinien est composée de plus de 40 tonnes de denrées alimentaires, y compris des denrées de première nécessité, a indiqué l’ambassadeur, ajoutant que cette opération a coïncidé avec le mois sacré du Ramadan.

Le diplomate a tenu à souligner que depuis le déclenchement des opérations militaires il y a plus de cinq mois, le Royaume fut le premier pays à acheminer une aide humanitaire par voie terrestre inédite au profit des populations bénéficiaires, rappelant que l’Agence Bayt Mal Al-Qods a fourni des aides alimentaires aux Maqdissis, dont 2000 paniers bénéficiant à 2000 familles, outre 1000 repas servis quotidiennement en faveur des Palestiniens de la ville sainte.

Cette aide comprend également la mise à la disposition de l’hôpital de Jérusalem d’une salle de coordination des urgences.

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU a en outre appelé à permettre l’acheminement des aides humanitaires de manière sûre, durable et sans entrave, et en quantités suffisantes aux populations de Gaza, à libérer les détenus et à amorcer un horizon politique pour la cause palestinienne.

Par la même occasion, M. Hilale a réitéré l’appel du Maroc en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et durable dans la Bande de Gaza, tout en insistant sur la nécessité de protéger les civils, ainsi que les travailleurs humanitaires afin qu’ils puissent s’acquitter de leurs nobles missions conformément au droit international et au droit international humanitaire.

Il a, de même, réitéré le rejet et la dénonciation par le Royaume de tous les dépassements, de la politique de punition collective et de déplacement forcé, ainsi que des tentatives d’imposer une nouvelle réalité sur le terrain, affirmant que la Bande de Gaza est une partie intégrante des terres palestiniennes et de l’Etat de Palestine unifié.

Le diplomate a relevé que le Maroc juge inacceptable la menace d’étendre les opérations militaires pour atteindre l’ensemble de la Bande de Gaza, y compris Rafah, notant que cette situation risque d’exacerber les conditions humanitaires.

M. Hilale a, par ailleurs, plaidé pour des efforts intensifiés en vue de relancer le processus de paix au Moyen-Orient dans le but de parvenir à un règlement juste et global qui garantit les droits légitimes du peuple palestinien, avec à leur tête l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods Est comme capitale.

L’ambassadeur a enfin renouvelé le soutien du Maroc à la demande d’adhésion de la Palestine en tant qu’État membre des Nations Unies.

“A l’instar des pays arabes, islamiques et du mouvement des non-alignés, le Maroc renouvelle son soutien à la demande d’adhésion complète de l’Etat de Palestine aux Nations Unies”, a-t-il souligné.

- Advertisment -