jeudi 25 avril 2024

Afrique du Sud: le système d’approvisionnement en eau au bord de l’effondrement

-

Le système d’approvisionnement en eau dans la province de Gauteng, qui englobe Johannesburg et Pretoria, est au bord de l’effondrement en raison des fortes pressions de la demande, a indiqué mercredi la compagnie en charge du traitement de l’eau «Rand Water».

Les municipalités de Johannesburg, Tshwane et Ekurhuleni, qui comptent une population combinée de plus de 13 millions d’habitants, risquent de voir leur système s’effondrer si la demande continue de croitre, a déclaré la société, considérée comme le plus grand fournisseur d’eau en vrac dans le pays.

Les pénuries d’eau persistent depuis des années en Afrique du Sud, mais durant ces derniers mois, elles ont atteint des niveaux inquiétants, une situation attribuée principalement à la mauvaise gestion, à la corruption, au sous-investissement dans les infrastructures hydrauliques, aux délestages électriques, ainsi qu’à la sécheresse qui sévit dans plusieurs régions du pays.

Rand Water a souligné que la consommation dans les trois principales zones métropolitaines de Gauteng a bondi à environ 3,4 milliards de litres par jour, son plus haut niveau depuis au moins six mois, avec une période prolongée de temps chaud qui a fait augmenter les volumes.

Le responsable du programme d’eau au sein de l’Organisation Undoing Tax Abuse, Ferrial Adam, a déploré que les infrastructures hydriques du pays se sont détériorées à cause d’une décennie de négligence.

Il a ajouté que le manquement des autorités à mobiliser les fonds nécessaires à l’entretien des canalisations et des stations d’épuration a conduit le système d’eau à un point critique de rupture.

Pour sa part, Anthony Turton, professeur au Centre de gestion environnementale de l’Université de la province de l’État Libre, a souligné que le système d’approvisionnement sud-africain commence maintenant à s’autodétruire à cause des nombreuses fuites qui le caractérisent.

La présidente de la Fédération Business Leadership South Africa (BLSA), de son côté, a mis en garde que les interruptions de l’approvisionnement en eau menacent les secteurs minier et manufacturier et affectent l’activité économique du pays.

- Advertisment -