jeudi 25 avril 2024

Mise au point de l’ONSSA au sujet des fraises marocaines soi-disant contaminées

-

Suite à une alerte sanitaire récemment émise concernant un lot de fraises exportées du Maroc, l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a pris des mesures immédiates pour adresser la situation. L’ONSSA a réussi à identifier avec précision la ferme ainsi que la société de conditionnement impliquées dans cette alerte.

Dans une mise au point, l’ONSSA indique avoir lancé investigations approfondies, incluant la collecte d’échantillons représentatifs de ce lot de fraises. Ces échantillons ont été soumis à des analyses détaillées dans des laboratoires agréés par l’Office. L’objectif de ces analyses était double : évaluer la qualité des fraises concernées et identifier tout risque sanitaire potentiel pouvant affecter la santé publique.

Les résultats de ces analyses ont révélé que les fraises ne contenaient ni le virus de l’Hépatite A, ni le Novovirus. De plus, aucune contamination des eaux souterraines n’a été détectée autour de la zone de production.

L’ONSSA a également assuré que les employés de la ferme et de la société de conditionnement faisaient l’objet d’un contrôle strict, afin de garantir une sécurité sanitaire optimale.

L’instance note que le lot de fraises sujet de l’alerte sanitaire était exclusivement destiné à l’exportation et n’était pas prévu pour la vente sur le marché local marocain.

Par ailleurs, l’ONSSA a mis en œuvre un plan de contrôle et de surveillance étendu au niveau national. Ce plan a impliqué l’analyse de centaines d’échantillons de fruits rouges, tous s’avérant conformes aux normes sanitaires en vigueur, soulignant ainsi l’engagement de l’Office à maintenir une sécurité alimentaire de haut niveau.

- Advertisment -