jeudi 25 avril 2024

Revue de presse de ce jeudi 7 mars 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 7 mars 2024:

L’Opinion

  • Plus de 11 millions de personnes sont désormais affiliées à l’AMO Tadamon, le nouveau régime qui prend en charge les personnes démunies. Un chiffre louable, sauf qu’une grande partie d’ex-bénéficiaires du RAMED se sont vus privés d’accéder au nouveau régime pour des raisons d’éligibilité. La raison est que malgré leur situation précaire, leur score socio-économique ne dépasse pas le seuil de 9,3264284, fixé par les départements de tutelle, sur la base du Registre Social Unifié (RSU) et du Registre National de la Population (RNP). Or, les critères d’éligibilité sont jugés «inadaptés» à certains cas spécifiques et aboutissent, par ricochet, à quelques injustices.
  • Cela fait des années que les élections des pharmaciens tardent à voir le jour malgré les multiples appels lancés par les professionnels. En effet, ce processus sera finalement débloqué suite à la publication, au Bulletin Officiel du 29 février, du décret n° 1.24.11 portant application de la loi n° 98.18, relative à l’Ordre national des pharmaciens d’officine, et édictant les dispositions nécessaires relatives à l’organisation des élections des Conseils régionaux des pharmaciens du Nord et du Sud. D’ailleurs, le Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens n’a pas été renouvelé depuis 2015, alors que les deux Conseils régionaux ont achevé leur mandat en 2019. De quoi susciter l’ire des pharmaciens. Un délai de six mois est accordé au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens pour l’organisation des élections de ses membres. De quoi satisfaire les pharmaciens qui aspirent à un rôle plus important de cette structure jugée jusque-là “illégitime”.
  • Dans le cadre de ses préparatifs pour la période estivale et pour l’opération Marhaba, Grandi Navi-Veloci (GNV), une compagnie qui a déployé un important programme de liaisons maritimes quotidiennes pour faciliter le transit des Marocains du monde, vient d’annoncer la réouverture de sa ligne Almeria-Nador en juin 2024. En attendant cette échéance, les réservations sont d’ores et déjà ouvertes, rapporte le transporteur maritime, membre actuel- lement du Groupe MSC. Par ailleurs, la compagnie a annoncé le renforcement de sa flotte avec l’introduction de deux nouveaux navires Ro-Pax, le GNV Sirio et le GNV Auriga. La flotte de la compagnie devrait ainsi passer à 28 navires desservant 31 lignes dans 7 pays différents.

Le Matin

  • C’est l’heure du bilan du plan de transformation de l’Anapec initié en juillet 2022. À fin 2023, cette réforme a permis l’insertion professionnelle d’environ 495.000 jeunes chercheurs d’emploi, dont 223.000 bénéficiaires du Programme Awrach. Elle a également profité à plus de 260.000 bénéficiaires de l’amélioration de l’employabilité. En termes de soutien aux initiatives entrepreneuriales, elle a facilité l’accompagnement de 12.315 porteurs d’idées de projets. Quant au placement à l’international, 27.500 candidats ont été accompagnés dans leurs démarches de mobilité pour l’emploi à l’international.
  • La Princesse Lalla Asmae a présidé, mercredi au Palais des Hôtes Royaux à Rabat, un déjeuner offert par le Roi Mohammed VI, en l’honneur de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, qui effectue une visite de travail dans le Royaume. Ont été conviés à ce déjeuner, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Mme Aawatif Hayar, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani et le wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Yacoubi. Ont notamment pris part à ce déjeuner, Nadine Sangare, directrice nationale de la Fondation Children Of Africa, et Mme Patricia Sylvie Yao, directrice de cabinet.
  • Le réchauffement des relations entre la France et le Maroc, attesté par la récente visite du ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, est le signe avant-coureur d’une évolution nette de la position française vers une reconnaissance claire de la marocanité du Sahara. Bien que ce déplacement du chef de la diplomatie française n’ait pas donné lieu à une déclaration majeure sur ce dossier, le président du groupe d’amitié Maroc-France à la Chambre des conseillers, Mohamed Zidouh, croit fermement que les décideurs à Paris savent pertinemment qu’il faut avancer sur la voie de la reconnaissance de la marocanité du Sahara, sous peine de revenir à la case départ.
  • Les hôpitaux publics connaissent depuis hier et jusqu’à aujourd’hui une quasi-paralysie suite à une nouvelle grève nationale observée par les infirmiers. Ce nouveau débrayage, qui intervient quelques jours seulement après une première grève nationale observée les 28 et 29 février dernier, vise à jeter la lumière sur les points qui font encore l’objet de discorde entre le ministère de la Santé et les centrales syndicales les plus représentatives, après la signature de l’accord du 28 dé- cembre dernier et qui portent essentiellement sur trois principaux points. Il s’agit de l’amélioration de la situation des infirmiers auxiliaires, la prise en compte des années d’ancienneté au profit des infirmiers “prisonniers de la cellule 9” et de l’application des augmentations des salaires prévues dès cette année au lieu de l’année 2025», explique Mustapha Jaa, secrétaire général du Syndicat indépendant des infirmiers et techniciens de la santé, dans une déclaration accordée au journal.

Libération

  • Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a reçu une délégation du Parti social-démocrate allemand (SPD) présidée par Johannes Fechner, conseiller juridique du Groupe parlementaire du SPD au Bundestag. La délégation allemande comprenait également des parlementaires, des responsables du parti et des représentants de la Fondation Friedrich-Ebert au Maroc. Lors de cette rencontre, Lachgar a débattu avec les socialistes allemands de plusieurs questions nationales et internationales. Au niveau politique, le Premier secrétaire a salué la position de l’Allemagne soutenant le plan d’autonomie proposé par le Maroc et le processus onusien pour le règlement définitif de ce conflit artificiel.
  • Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement (FM6I) a lancé, mardi, “CapAccess” qui est un nouveau produit de dette subordon- née pour faciliter le financement des investisse- ments des entreprises marocaines. “Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement (FM6I) et le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) organisent la cérémonie de signature des conventions de coo- pération entre le FM6I, les banques de la place et Tamwilcom pour le déploiement d’un produit de dette subordonnée dénommé ‘CapAccess’ en faveur des entreprises marocaines”, indique un communiqué du Fonds, précisant que ce produit sera disponible à compter du 2 avril 2024 auprès des banques partenaires. Ces banques se chargeront de la distribution de ce produit et assureront le rôle d’interlocuteur unique des entreprises tout au long du processus de mise en place du prêt et de son remboursement, précise la même source. Les critères d’éligibilité au produit et les modalités de sa mise en place sont d’ores et déjà disponibles auprès de ces banques.

L’Economiste

  • Les dépenses des partis politiques relatives au financement supplémentaire dédié aux missions, études et recherches suscitent la polémique. Certaines formations, parmi les plus importantes, ont été pointées par la Cour des comptes, pour non-respect de la réglementation en vigueur. Elle a relevé des insuffisances en matière de justification de certaines dépenses, d’absence d’appels à concurrence, l’octroi d’avances aux experts, en violation de la règle paiement contre service fait…
  • L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) s’apprête à déployer un nouveau dispositif de reconnaissance des bâtiments ayant une haute performance énergétique. L’annonce a été faite, mardi dernier, lors de la 9e édition des Rencontres africaines de l’efficacité énergétique, organisée à Casablanca sur le thème «Aménagement et bâtiments durables: innovations, labélisations et financement». Ce nouveau dispositif porte sur deux labels dont l’un est dédié aux bâtiments publics et l’autre au résidentiel.

Al Bayane

  • Le président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Dennis Francis, a nommé, mardi, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, pour co-faciliter, avec l’ambassadeur de la Belgique, le processus de négociation onusien relatif aux modalités et la Déclaration politique du Sommet social mondial intitulé “Deuxième Sommet mondial pour le développement social”, prévu en 2025. Le choix porté sur le Royaume est une forte consécration de l’engagement et de la sollicitude royale pour la réalisation de la justice sociale, le développement social et la préservation de la dignité des citoyens marocains. En outre, cette désignation est une reconnaissance de la vision Royale ancrée dans les valeurs d’humanité et de solidarité.

Al Massae

  • Le financement participatif destiné à l’habitat, sous forme notamment de « Mourabaha immobilière », a poursuivi sa progression et s’est établi à 21,8 milliards de dirhams (MMDH) en janvier dernier, après 19,1 MMDH une année auparavant, selon Bank Al Maghrib (BAM). Ce financement a ainsi affiché une hausse de 14,1% comparativement à janvier 2023, indique BAM dans son récent tableau de bord « Crédits – Dépôts bancaires ». D’après la même source, les concours aux ménages ont enregistré une hausse annuelle de 1,5%, traduisant essentiellement un accroissement de 1,9% des prêts à l’habitat et de 0,5% des crédits à la consommation.

Bayane Al Yaoum

  • Le quatrième plan d’action de coopération 2024-2027 dans les domaines de l’environnement et du développement durable a été signé, mercredi à Rabat, entre le Maroc et les États-Unis. Signé par la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, et l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Maroc, Puneet Talwar, ce plan vise à renforcer les actions menées conjointement avec la partie américaine et à contribuer à la réalisation des objectifs nationaux ancrés dans la Stratégie nationale de développement durable et le Nouveau modèle de développement. Le plan d’action s’articule autour de quatre domaines prioritaires pour les deux parties, à savoir « les lois et réglementations environnementales », « le changement climatique, la croissance et l’économie vertes », « la conservation de la biodiversité et la gestion des zones protégées » et « l’éducation environnementale et la transparence ».

Al Alam

  • Le gouvernement continue ses efforts pour la création d’opportunités d’emploi direct et indirect en tant que priorité majeure et ce, dans les différents domaines prometteurs et dans les différentes régions du Royaume. Le but est de concrétiser son plan visant à parvenir à une justice spatiale, garantir la dignité et la stabilité des citoyens et soutenir le développement économique et social. A cet égard, le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des Politiques publiques, Mohcine Jazouli a souligné à Marrakech que la région Marrakech- Safi ambitionne de drainer 58 milliards de dirhams (MMDH) d’investissement privé à l’horizon 2026, soit près de 10% des objectifs nationaux en sus de la création de 50.000 emplois stables. Au niveau de la région de Béni Mellal, la nouvelle zone d’accélération industrielle en gestation dans la province de Khouribga devra générer à terme 10.000 emplois, selon les données de la Wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra.

Al Ittihad alichtiraki

  • Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), et le Conseil supérieur de l’éducation mauritanien, ont signé à Nouakchott, une convention de coopération visant l’échange d’expériences et de connaissances, ainsi que l’encouragement de l’échange culturel et technique entre les deux institutions. Signée dans le cadre de la visite de travail de deux jours en Mauritanie du président du CSEFRS, Habib El Malki, cette convention vise à promouvoir l’action commune en faveur du développement de programmes d’enseignement intégrés et de qualité, à la hauteur des besoins du marché du travail, et du renforcement du développement durable entre les deux pays, indique le Conseil dans un communiqué.

Al Ahdat Al Maghribia

  • Le Maroc, sous le leadership du Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a réitéré, mardi à Jeddah, sa solidarité totale et son plein soutien aux droits légitimes du peuple palestinien frère à la liberté et à l’établissement de son État indépendant sur les frontières du 4 juin 1967 avec Al Qods-Est comme capitale, conformément à la solution à deux Etats, telle que convenue par la communauté internationale, de sorte à permettre aux peuples de la région de jouir d’un avenir sûr, dans la paix, la sécurité et la stabilité. « Les événements sanglants et effroyables que connaissent les territoires palestiniens, avec leur lot de drames humanitaires et sociaux et de violence inouïe contre les civils palestiniens désarmés et privés de tous les moyens de subsistance, eu égard aux bombardements israéliennes les ciblant au quotidien ainsi que leurs familles, leurs biens et leurs maisons, révèlent bien que nous sommes en présence d’une situation humanitaire catastrophique inédite », a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita lors de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sur les développements dans la bande de Gaza et la ville de Rafah.

Assahra Almaghribia

  • La Princesse Lalla Asmae et la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, ont lancé, mercredi à la maternité du Centre hospitalier Moulay Youssef, le programme de dépistage néonatal de la surdité dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. À portée continentale, ce programme s’assigne pour objectifs le diagnostic précoce des troubles auditifs chez les nouveau-nés, leur prise en charge pour retrouver l’ouïe grâce notamment aux implants cochléaires et à l’accompagnement orthophonique, ainsi que l’échange d’expériences et d’expertises entre les médecins marocains et leurs confrères des pays africains frères et amis.
- Advertisment -