dimanche 21 avril 2024

Le programme de dépistage néonatal de la surdité, une initiative nationale à portée continentale

-

Le programme de dépistage néonatal de la surdité lancé, mercredi dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, par SAR la Princesse Lalla Asmae et la Première Dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara, est une initiative nationale d’une importance majeure de par sa dimension continentale, a affirmé le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb.

Ce programme s’inscrit également en droite ligne de la politique africaine menée par le Royaume, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a indiqué M. Ait Taleb dans une déclaration à la MAP en marge de la cérémonie de lancement.

Outre les opérations d’implants cochléaires, a-t-il poursuivi, le programme porte sur le diagnostic précoce des troubles auditifs chez les nouveau-nés ainsi que sur la formation et l’échange d’expériences et d’expertises entre les médecins marocains et leurs confrères africains.

Le ministre a, dans ce sens, mis l’accent sur l’importance du diagnostic néonatal pour traiter la surdité avant l’âge de scolarisation et permettre ainsi aux enfants de jouir d’un parcours scolaire normal, notant que 40 enfants africains devront bénéficier dans le cadre de ce programme d’opérations d’implants cochléaires et d’accompagnement orthophonique.

Pour sa part, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion Sociale et de la Famille, Mme Aawatif Hayar, s’est félicitée de l’élargissement, grâce à ce programme, de la campagne « Nasmaa » aux pays africains frères et amis.

Le programme de dépistage néonatal de la surdité s’inscrit dans la continuité du partenariat entre le Maroc et la Côte d’Ivoire et de leur engagement à aider les enfants à retrouver l’ouïe, a ajouté Mme Hayar.

La ministre a, par ailleurs, fait savoir que ces enfants atteints de surdité pourront aujourd’hui bénéficier de la prise en charge et de l’accompagnement nécessaires.

- Advertisment -