vendredi 12 avril 2024

Grâce à la vision de SM le Roi, le Maroc joue un rôle agissant au sein de l’OMC

-

Le Royaume du Maroc, grâce à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, joue un rôle agissant et fort au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), a affirmé, mardi à Abou Dhabi, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Le Maroc, membre fondateur de cette Organisation qui a vu le jour il y a une trentaine d’années à Marrakech, contribue, au sein de cette instance, à renforcer la transparence du commerce et œuvre pour parvenir à un commerce juste et équitable et réaliser une égalité des chances entre les pays, notamment sur le plan des échanges commerciaux, a indiqué M. Mezzour dans une déclaration à la MAP en marge de la 13ème Conférence ministérielle de l’OMC.

Lors de cette Conférence, le Royaume présentera sur la base de son orientation et grâce à la vision de SM le Roi, des propositions relatives à la protection de l’environnement ainsi qu’une nouvelle approche en matière de gestion de l’Organisation, a souligné le ministre, notant que le Maroc travaille de manière efficace au sein des groupes africain et arabe.

L’OMC connait des évolutions qui ne sont pas sans effets négatifs sur nombre de pays, y compris ceux en développement et ceux les moins avancés, notamment en termes de prix élevés et des penchants de politiques protectionniste adoptées par plusieurs pays producteurs, a-t-il fait observer, appelant à œuvrer pour des solutions susceptibles d’atténuer les effets de ces politiques, à travers l’exploration de nouvelles voies pour gérer les relations commerciales entre les pays souffrant de politiques d’exclusion.

A cet égard, le ministre a fait état de certaines tentatives de réduction de l’aide destinée à améliorer leur sécurité alimentaire, ce qui pourrait avoir, a-t-il estimé, des effets négatifs, notamment sur les pays importateurs de denrées alimentaires.

Il a assuré que le Maroc, agissant sein notamment des groupements de pays en développement et importateurs de produits alimentaires, adopte une position en faveur du maintien de cette aide.

Par ailleurs, M. Mezzour a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre la surpêche, eu égard à ses effets négatifs sur les ressources halieutiques, mais tout en œuvrant à préserver les moyens de subsistance des petits pêcheurs.

La 13ème Conférence ministérielle de l’OMC, dont les travaux se poursuivront jusqu’au 29 février, se penche sur les règles et les lois réglementaires régissant les activités du commerce international, ainsi que les moyens de coopération en vue de parvenir à un système commercial plus compétent, plus durable et plus global.

La conférence examine également les moyens de remodeler l’avenir du commerce mondial et d’améliorer l’accès des pays en développement et des pays les moins avancés au système commercial mondial, les aspects des droits de la propriété intellectuelle, ainsi que le mécanisme de règlement de différends au sein de l’OMC.

- Advertisment -