lundi 22 avril 2024

Abdelatif Hammouchi reçoit le chef de l’office fédéral de police criminelle allemande

-

Le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire national (DGSN-DGST), Abdellatif Hammouchi, a reçu ce mardi 27 février à Rabat, Le chef du Bundeskriminalamt (BKA), office fédéral de police criminelle allemande, Holger Münch, en visite officielle au Maroc à la tête d’une délégation sécuritaire de haut niveau.

Les entretiens tenus, ce mardi 27 janvier à Rabat, entre Abdellatif Hammouchi et Holger Münch ont porté sur le renforcement de la coopération entre le Maroc et l’Allemagne en matière de sécurité, ainsi que sur l’étude des mécanismes susceptibles de renforcer cette coopération bilatérale et de diversifier ses domaines, afin de relever les défis sécuritaires imposés par l’environnement régional commun.

Cette réunion a également été l’occasion pour les deux parties de souligner la nécessité de renforcer la dynamique de la coopération dans le domaine de la formation policière, de l’échange d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques en matière de sécurité, de manière à rendre les opérations de coopération sécuritaire entre les deux pays plus efficaces et efficientes, tout en intensifiant la coopération opérationnelle pour lutter contre les différentes formes de criminalité transfrontalière, afin de prévenir tous les risques et menaces pesant sur la sécurité et la sûreté des citoyens des deux pays.

Cette réunion témoigne de l’importance cruciale de la coopération bilatérale maroco-allemande dans le domaine de la sécurité, en tant que modèle efficace et régulier de coopération Nord-Sud, d’autant plus qu’elle fait suite à la visite de Mme Nancy Faeser, ministre de l’Intérieur et de l’Administration territoriale en Allemagne, au Maroc en octobre dernier, au cours de laquelle des points de vue ont été échangés avec son homologue marocain sur des questions liées à la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et la migration illégale, sur la base de la conviction des deux pays de la nécessité de travailler sur la prévention précoce pour réduire ces crimes, indique la DGSN dans un communiqué.

- Advertisment -