lundi 22 avril 2024

Le lait hormoné de femmes transgenres nées de sexe masculin est tout aussi bon pour le bébé

-

Le lait médicamenteux de femmes transgenres nées de sexe masculin est aussi bon pour les bébés que le lait maternel, indique un hôpital anglais, semant aussitôt la controverse.

Une lettre du directeur médical de l’University Hospitals Sussex NHS Foundation Trust, qui a fait l’objet d’une fuite, décrit le lait hormoné de femmes transgenres et le lait de femmes biologies comme du «lait humain», et affirme qu’ils constituent tous deux, et à proportion égale, «un aliment idéal pour les nourrissons».

La lettre où ces indications apparaissent a été envoyée au nom du directeur général de l’établissement en réponse à la plainte d’un groupe militant concernant les politiques de l’établissement en matière d’égalité des sexes, rapporte le Daily mail.

La lettre défend la pratique controversée de la «lactation induite» au moyen de médicaments puissants permettant aux femmes transgenres de simuler l’allaitement. Elle affirme également que le terme «lait humain» est «censé être neutre et n’est pas sexiste».

En réponse à cette lettre, la députée travailliste Rosie Duffield a déclaré: «Les bébés ne peuvent pas servir de cobayes pour le choix de vie de quelqu’un d’autre.»

«Lorsqu’un homme n’a pas pu et ne peut pas donner naissance à un enfant, pourquoi diable nous leurrons-nous? À qui cela profite-t-il? Pas aux enfants. Nous ne ferions pas d’autres expériences médicales sur des bébés. Le lait maternel produit par la mère biologique d’un bébé est fait sur mesure pour ce bébé», a-t-elle vivement ajouté.

Elle a ajouté que l’utilisation par le NHS Trust du «lait humain» pour désigner le lait des mères et des femmes transgenres risquait d’effacer les femmes.

Dans sa lettre, le directeur médical affirme qu’«il existe des preuves claires et sans équivoque que le lait humain est un aliment idéal pour les nourrissons», faisant référence à la fois au lait maternel et à la «lactation induite» chez des individus de sexe biologique masculin ayant fait une transition pour devenir une femme.

Le directeur poursuit en insistant sur le fait que «les preuves disponibles démontrent que le lait [des femmes trans] est comparable à celui produit après la naissance d’un bébé [chez des femmes biologiques]».

Lottie Moore, responsable de l’égalité et de l’identité au sein de l’organisation, a déclaré: «Cette lettre est déséquilibrée et naïve dans son affirmation que les sécrétions produites par un homme sous l’effet d’hormones peuvent nourrir un nourrisson de la même manière que le lait maternel».

«Le bien-être d’un enfant doit toujours primer sur les politiques identitaires et les systèmes de croyance contestés qui ne sont pas fondés sur des preuves. Le NHS ne devrait pas se laisser aller à ce non-sens. Il compromet les droits des femmes et la protection des enfants», a-t-elle ajouté.

- Advertisment -