mercredi 24 avril 2024

La première du Groupe sur le plan international: Bel Maroc inaugure une unité de production d’énergie verte à Tanger

-

Le Groupe Fromageries Bel Maroc a inauguré, mardi, sa nouvelle unité de production énergétique, basée sur la technologie de chaudière à biomasse, au sein de son usine de Tanger.

Dotée d’un investissement de 30 millions de dirhams, cette installation pionnière de 3 tonnes/h de puissance permettra de remplacer l’utilisation de 9.241 MWh PCI de fioul, ce qui correspond à 80% de la consommation actuelle du site de Tanger, pour produire de la vapeur.

Tout en s’inscrivant en droite ligne des ambitions du Maroc en matière de transition énergétique, l’usine de Tanger devient ainsi la première unité internationale du Groupe Bel à déployer la stratégie de décarbonation du Groupe, visant la neutralité carbone de toutes ses usines d’ici 2025.

La cérémonie d’inauguration de cette installation, présidée par le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, et le président du Groupe Bel, Antoine Fiévet, en présence du président du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de l’ambassadeur de France au Maroc, de la directrice générale du Groupe Bel, du président du conseil d’administration de Fromageries Bel Maroc, et de plusieurs responsables du Groupe, ainsi que nombreuses personnalités et partenaires de l’écosystème de l’entreprise.

S’exprimant à cette occasion, le ministre a souligné que l’inauguration de cette chaudière à biomasse est en phase avec l’engagement et les ambitions du Maroc en matière de transition énergétique, notant qu’elle revêt une importance particulière, puisqu’elle est liée à une entreprise qui fabrique un produit présent à la table des familles marocaines depuis plus de 50 ans.

« L’inauguration de cette installation s’inscrit également en droite ligne avec les Hautes orientations royales visant à encourager la production décarbonée, qui posent les jalons d’une nouvelle ère industrielle au Maroc », a noté M. Mezzour dans une déclaration à la presse, ajoutant: »il ne s’agit pas seulement d’une nécessité internationale, mais plutôt d’une orientation purement marocaine visant à permettre aux Marocains de consommer des produits neutres en carbone ».

Le ministre a, à cet égard, fait savoir que cette chaudière à biomasse, un procédé innovant basé sur des combustibles renouvelables, permettra d’assurer 80% de la consommation actuelle du site de Tanger dédiée à la production de vapeur, grâce à l’utilisation des grignons d’olives, soulignant, dans ce sens, que 100% de l’électricité utilisée sur ce site est issue de sources renouvelables.

Pour sa part, M. Fiévet a salué l’engagement sans faille des équipes de Fromageries Bel Maroc au service du développement du groupe et ses filiales à travers le monde, qui incarne parfaitement la mission du groupe visant à offrir une alimentation plus saine et responsable pour tous, notant qu’il s’agit d' »une particularité typiquement marocaine, puisque cet état d’esprit n’existe pas dans les autres filiales du groupe ».

« Lorsque le Groupe installe une usine au Canada, ce sont les équipes venues du Maroc qui vont s’y installer et partager leur savoir faire et assurer la réussite du lancement de l’usine sur place », a-t-il enchainé, soulignant que Bel Maroc a représenté, depuis plus de 50 ans, un modèle de croissance historique pour le Groupe, ainsi qu’un pôle de développement industriel et d’innovation, un centre d’excellence marketing et commerciale, et surtout un pôle de développement de ressources humaines et des compétences locales au service du Maroc comme du Groupe.

M. Fiévet a, par ailleurs, relevé que le Groupe Bel avait rejoint, en 2017, l’initiative Science Based Target démontrant sa volonté d’agir pour contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, et ce en fixant comme objectif le maintien du réchauffement climatique sous la barre des 1,5 °C, affirmant que le Groupe se fixe comme objectif d’atteindre la neutralité carbone de ses usines d’ici 2025.

« Le plan de déploiement des chaudières à biomasse est une étape fondamentale sur ce chemin, et je suis particulièrement fier de venir assister ici au Maroc à l’inauguration de la première chaudière biomasse installée en dehors d’Europe », a-t-il poursuivi.

De son côté, la directrice des programmes et des réalisations au ministère de la Transition énergétique et du développement durable, Hafsa Lakhlifi, a indiqué que l’inauguration de cette unité s’inscrit en droite ligne des stratégies économiques et environnementales du Royaume, notant que cette installation démontre de l’engagement du groupe au service de la décarbonation industrielle, qui est devenue aujourd’hui un défi pour plusieurs pays, en l’occurrence le Maroc.

La responsable a noté que les départements ministériels sont en train de travailler sur la mise en place des outils juridiques et stratégiques pour les pratiques de l’économie circulaire, qui visent en particulier la préservation des ressources naturelles, notamment la mise en place de la « responsabilité élargie du producteur », formulant le souhait que le Groupe puisse s’inscrire dans cette démarche.

Ce projet, a-t-elle poursuivi, permettra non seulement de réduire l’empreinte écologique de l’entreprise, mais également de résoudre le problème des déchets liés à la trituration d’olives, qui constituent des risques pour les ressources du pays, notamment hydriques. « C’est une étape importante qui est franchie par Fromageries Bel Maroc pour le déploiement de solutions industrielles toujours plus respectueuses de l’environnement. Nous sommes particulièrement heureux que ce soit ce site de Tanger qui occupe une position de premier plan dans le dispositif international de Bel qui soit, une fois encore, pionnier à l’international dans le cadre de la stratégie de décarbonation du Groupe », a indiqué, quant à lui, le président du conseil d’administration de Fromageries Bel Maroc, Chakib Seddiki.

« C’est une fierté particulière pour tous les collaborateurs de Bel au Maroc de marquer leur engagement en faveur du programme de transition énergétique du Maroc, initié sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI », a-t-il dit, soulignant que cette unité permet la génération de la vapeur utile pour la fabrication du fromage fondu d’une manière très écologique, ainsi que la substitution de l’utilisation de trois chaudières fuel préexistantes.

Quant au directeur des ressources humaines de Fromageries Bel Maroc, Ahmed Andaloussi, il a souligné que le Groupe Bel, dans le cadre de sa politique RSE, donne une grande importance à l’environnement, notant, dans ce sens, que plusieurs projets ont été initiés par l’usine de Tanger, qui sont en harmonie avec la politique du Maroc en matière de transition énergétique.

L’usine a ainsi réduit de 30% sa consommation d’eau et vise à atteindre un taux de 50% à l’horizon 2025, en plus du recyclage et de la valorisation de 100% de ses déchets, a-t-il noté, relevant que cette installation, ayant nécessité 18 mois de travail, va permettre d’utiliser les grignons d’olives pour la production de la vapeur en substitution au fioul.

Lors d’une visite d’usine ayant suivi la cérémonie d’inauguration de la nouvelle unité énergétique, les invités ont pu constater la démarche d’amélioration continue déployée sur les lignes de production, notamment à travers l’organisation des équipes en « Îlots autonomes de production », permettant d’optimiser le flux de production par une gestion des ressources mieux responsabilisée en autonomie.

En inaugurant cette nouvelle unité de production énergétique écoresponsable, le Groupe Bel affirme sa volonté d’accroitre en permanence ses standards en matière de production respectueuse de l’environnement, avec des impacts notables sur ses coûts de production, sur le bien-être et la santé des consommateurs et en termes de démarche vertueuse qui se veut exemplaire au sein de l’écosystème agro-alimentaire marocain.

- Advertisment -